Jeunes Lead ERE’s (Cotonou, Bénin)

Dans le cadre du programme QSF, les stagiaires d’Oxfam-Québec s’envoleront en mai pour Cotonou, au Bénin, afin de travailler étroitement avec notre partenaire Assovie. Elles seront amenées à travailler avec les jeunes femmes travaillant dans les marchés de Cotonou. Les stagiaires élaboreront un plan de formation en éducation relative à l’environnement (ERE). Elles tiendront également des séances d’animation avec et pour l’ensemble des jeunes filles bénéficiaires d’ASSOVIE dans les marchés afin de favoriser la sensibilisation aux principaux enjeux environnementaux. Enfin, elles participeront à des activités grand public (campagnes de salubrité, pièce de théâtre, concours) pour sensibiliser le public à l’importance d’améliorer l’assainissement et l’hygiène des lieux publics autour des marchés secondaires de Cotonou.

EstelleEstelle Alberti

Bonjour,

Pourquoi j’ai voulu faire ce stage alors que suis bien établie ici, me direz-vous ! Le besoin d’apporter ma contribution auprès de gens plus démunis que moi était la motivation première… ensuite venait l’envie de découvrir une autre culture, de m’en imprégner… enfin, le sentiment que ce sera une expérience humaine et sociale très enrichissante m’a décidé à sauter le pas !

Ce sera ma première expérience de coopération internationale et j’ai vraiment hâte de la vivre ! Mais avant cela, il faut se préparer… et cela passe, entre autre, par une collecte de fonds de 1700$… raison pour laquelle vous êtes actuellement en train de lire mon profil… :-)

Merci beaucoup pour votre soutien !

LaurieBFLaurie Bouget

Ma dernière année dans la vingtaine est remplie de projet et je vous invite à participer à l’un d’entre eux. Pour mes 29 ans, j’ai fait les démarches auprès de Québec sans frontière pour réaliser un stage à l’international. À mon grand bonheur, j’ai été sélectionnée.

Native de la ville de Gaspé, j’ai toujours rêvé d’explorer le monde tout en étant consciente des différents enjeux environnementaux. Participer en tant que bénévole pour aider mon prochain est tout naturel chez moi et vous pouvez m’aider à aider.

Pour la réalisation de ce beau projet, je dois ramasser un montant de 1700$. Votre générosité est sollicitée, petit ou grand don sont les bienvenues.

Je vous remercie pour votre attention et votre soutien.

OliviaOlivia Alem-Lebel

Oyez, oyez!

J’ai la chance de partir à l’étranger afin de découvrir un tout nouveau parfum d’Afrique l’été prochain. La thématique environnement du stage m’intéresse énormément et suscite aussi beaucoup d’inquiétudes chez moi. De plus, je suis très sensible à l’aspect de la solidarité internationale, ce qui explique mes études en développement international et droits de l’homme. J’ai toujours eu envie d’en apprendre davantage sur une nouvelle culture, tant sur les problématiques socioéconomiques et environnementales du pays que sur la nourriture et la musique.

Le but premier de ce projet est de favoriser la sensibilisation sur les enjeux environnementaux. Pour ce faire, les six autres stagiaires et moi allons organiser des conférences ainsi que des ateliers pour informer les Béninois, plus particulièrement les femmes du marché, sur l’importance d’adopter de meilleurs moyens pour gérer les déchets. Afin de réaliser nos objectifs, nous allons collaborer avec notre partenaire, l’ONG ASSOVIE située au cœur de Cotonou, pour concevoir des séances d’animation et de mobilisation ainsi que la mise en place de dispositifs sanitaires tels que des lavabos et des poubelles dans des écoles du quartier.

Afin de pouvoir réaliser ce merveilleux projet, je dois récolter un montant minimum de 1700 $. Tous les dons sont les bienvenues, que ce soit 5 $ ou 100 $.

Je vous remercie infiniment de votre contribution.

MelanieBFMélanie Bourque

Bonjour !

Je me prépare actuellement à partir pour un stage de coopération internationale de 2 mois au Bénin. Mon départ est prévu le 22 mai 2016, avec 5 autres stagiaires et une accompagnatrice.

Le projet se nomme Jeunes lead ERE’s. Il s’agit d’un merveilleux projet d’éduction relative à l’environnement. Nous nous joignons à un organisme local, ’ASSOVIE, afin de nous attaquer, à notre mesure, à la problématique d’insalubrité qui entoure les marchés de la ville de Cotonou. Nous travaillerons auprès des enfants et de différents acteurs locaux des marchés.

Ce projet me tient énormément à cœur! Pour y parvenir, je dois réaliser une levée de fond de 1700 $. C’est pourquoi j’ai besoin de vous !

Merci de votre générosité !

 

ValerieValérie Phromrasmy

D’origine laotienne, j’ai toujours été interpellée par les enjeux de développement international, que ce soit par mes études dans le domaine ou par mes diverses implications sociales. D’ailleurs, en mai 2016, je partirai faire un stage à Cotonou, la plus grande ville de Bénin, en Afrique de l’ouest.

Pendant 70 jours, nous serons 7 jeunes femmes à travailler sur un projet d’éducation relative à l’environnement. Ce projet consiste principalement à sensibiliser et promouvoir l’’environnement auprès de jeunes filles et les mobiliser à adopter des actions d’assainissement et d’hygiène dans leur quotidien.

Par contre, pour rendre ce stage possible, je dois amasser un montant de 1700 $. Pour atteindre cet objectif, plusieurs activités de levée de fond sont planifiées dont la vente de gâteaux que mon équipe et moi avons déjà faite. Ici, votre générosité sera appréciée peu importe le montant, et ce sera pour une bonne cause !

Merci de votre support !

 

MargueriteMarguerite Niquel

Qui suis-je?

Je pourrais vous répondre que je suis une jeune femme de 19 ans, future étudiante en Sciences de la Nature, qui espère un jour compléter un bac en Environnement. Mais vraiment, je suis une stagiaire Québec Sans Frontières (QSF) à la recherche de 1700$ afin de partir au Bénin. Ce stage, c’est travailler avec ces gens qui ont le cœur grand et qui sont prêts à changer le monde avec nous, un petit geste à la fois.

Depuis toujours, je rêve de partir en Afrique aider le monde. L’Afrique n’est certainement pas le seul continent qui ait besoin de mon aide, mais l’Afrique c’est plus que ça. C’est le dépaysement total, c’est la nourriture, les odeurs, les maisons et villages, c’est les enfants qui sont heureux comme tout, d’un petit rien du tout, c’est les visages endurcis des gens qui en ont vue des choses. C’est différent et c’est ce qui vient me chercher en dedans.

Maintenant c’est à vous d’aider, en me permettant de partir le 22 mai.

Et ça, ça se fait un petit don à la fois.

Merci à vous; Merci de me permettre de changer le monde à ma manière, à la manière de l’environnement.