Oxfam-Québec s’implique dans la gestion des déchets en Haïti

2010-08-09

Pour améliorer l’environnement sanitaire de la commune de Delmas, Oxfam-Québec, en partenariat avec la mairie de Delmas et le Service métropolitain de collecte des résidus solides (SMCRS), a lancé le 2 août 2010 un projet pilote de gestion des déchets solides et ménagers (GDSM).
 
Initié dans un camp de fortune à Delmas 60, ce projet sera répliqué dans les autres sites. Selon les résultats, il est fort probable qu’il soit également mis en place dans toute la commune de Delmas puisqu’elle regorge actuellement de déchets.

« Nous ne pouvons pas accepter que les Haïtiennes et les Haïtiens continuent à vivre dans l’insalubrité. Ils ont droit à un environnement sain et propre », a affirmé Philippe Mathieu, Directeur pays d’Oxfam-Québec lors de la cérémonie officielle de lancement du projet.

Ce projet a été conçu en référence aux excellents résultats du projet de gestion de déchets mis en place par Oxfam-Québec à Cotonou au Bénin, qui compte environ 1 million d’habitants. Le projet haïtien consiste à appliquer une approche intégrée de gestion des déchets incluant la pré-collecte, le transport, la valorisation des déchets (recyclage, compostage, ...) et, à long terme, une meilleure gestion de Truitier, principale décharge publique de la région métropolitaine de Port-au-Prince.

Plusieurs ressources seront utilisées dans le cadre de la mise en œuvre du projet, notamment des dizaines de personnes agissant en tant qu’agents éboueurs, agents sanitaires et agents de liaison en charge respectivement de la pré-collecte et du transport des déchets, de l’information à la population sur l’utilisation des poubelles et de la liaison avec l’organisme initiateur du projet.

Dans le cadre de ce projet, un centre de regroupement sera mis en place pour entreposer les déchets en un seul endroit et empêcher qu’ils s’éparpillent partout.

Cette initiative sera appuyée par une campagne de sensibilisation dans les camps afin de faire participer la population au projet.

« Mes chers amis, ce projet ne peut pas réussir sans votre pleine et sincère participation », lance Philippe St Croix, Coordonnateur du projet de Gestion des déchets solides et ménagers (GDSM) à Oxfam-Québec.

« La mauvaise gestion des déchets peut entraîner de graves conséquences sur notre santé car elle est source de maladies dangereuses. Gérer les déchets, c’est gérer notre vie. C’est un devoir citoyen », a-t-il ajouté.

Ce projet a reçu un accueil chaleureux de la part des habitantes et des habitants de la zone qui se sont massés devant le camp de Delmas 60 pour assister à la cérémonie de lancement.

« C’est une très bonne initiative. Avec ce projet, je peux espérer vivre dans un site plus propre et éviter que les mouches ne piquent mes enfants », avoue une mère de deux enfants.

Cette initiative fait suite au séminaire de formation et d’information réalisé par Oxfam-Québec le vendredi 16 juillet 2010 à l’intention des actrices et des acteurs impliqués dans la gestion des déchets à Port-au-Prince tels le SMCRS, les mairies de Kenscoff et Delmas, des sociétés privées (SANCO, Boucard Pest Control), des ONG (Terre-Monde). Ce séminaire visait à dégager une véritable concertation entre ces différents intervenants sur les mécanismes à mettre en place pour une meilleure gestion des déchets.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme humanitaire d’urgence initié par Oxfam-Québec en Haïti au lendemain du séisme du 12 janvier et vise à appuyer la population haïtienne dans les domaines du WASH (eau, assainissement et hygiène), de la promotion de la santé, des abris temporaires, de la sécurité alimentaire et relance agricole, de l’appui aux populations vulnérables (femmes, enfants et jeunes) et de l’appui psychosocial.

Suivez-nous sur :
  • Icône Facebook
  • Icône Twitter
  • Icône Flickr
  • Icône YouTube