Bénin

Prévention de la propagation de la maladie à virus Ebola

Contexte

L’épidémie de la maladie à virus Ebola (MVE) est considérée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme la plus grave jamais connue avec 8 pays touchés, dont 6 en Afrique de l’Ouest, 21 724 personnes infectées et 8 641 décès recensés, en date du 21 janvier 2015. Bien que n’ayant pour l’heure connu aucun cas avéré, le Bénin fait partie des 15 pays prioritaires identifiés par l’OMS dans la lutte contre la MVE, et s’avère particulièrement exposé au risque de contamination du fait de sa position géographique. Il se situe, en effet, au cœur des échanges sociaux et commerciaux de la sous-région et partage 773 km de frontière avec le Nigeria, qui a connu une vingtaine de cas, dont 8 mortels. D’une durée de 18 mois, ce projet se propose d’intervenir dans les départements de l’Ouémé, de l’Atlantique et du Littoral, à partir de zones sanitaires ciblées, afin d’appuyer les efforts déployés par les autorités béninoises et la communauté internationale et réduire les risques de propagation de la maladie à virus Ebola (MVE) et des autres maladies à potentiel épidémique (fièvres hémorragiques) comme la fièvre lassa.

Le projet

Financé par Affaires mondiales Canada, le projet est donc la réponse du gouvernement canadien à l’appel lancé aux bailleurs de fonds et aux partenaires techniques et financiers, en 2014, par les autorités béninoises en vue de faire face à la menace de propagation de la fièvre Ebola. Il permettra de toucher 80 000 personnes dans les écoles, les marchés, les gares routières, les lieux de culte, les centres de santé et les débarcadères fluviaux en mettant un accent particulier sur les filles et les femmes, qui représentent la plus grande vulnérabilité aux fièvres hémorragiques en ce qu’elles sont les premières à s’occuper des malades.

Des équipements de protection seront fournis au personnel des centres de santé chargé d’accueillir et de soigner les malades et 60 écoles bénéficieront entre autres de dispositifs de lavage des mains et des latrines.

Durée du projet : 18 mois
Lieu : Département Atlantique, communes et zones sanitaires Allada, Zè, ToffoDépartement du  Littoral ; commune de CotonouDépartement de  Ouémé ; communes et zones sanitaires Adjarra, Akpron Missérété et Avrankou

Partenaires : Ministère de la Santé,  Directions Départementales de la Santé Atlantique/ Littoral et Ouémé/Plateau,  Zones sanitaires AZT et 3A, Croix-Rouge,  Assovie, Cosc de Sô-Ava, PNJEA, Actions Plurielles

Bailleur : Affaires mondiales Canada

 

 

 

 

Blogue du projet : ppmvebenin1.e-monsite.com