Quand leadership féminin rime avec protection de l’environnement

Dans le cadre du programme de stages Québec sans frontières, Oxfam-Québec et son partenaire béninois ASSOVIE ont mis sur pied un programme de formation des jeunes filles dans la lutte pour la protection de leur environnement. Huit jeunes stagiaires québécois participeront à ce projet et s’imprégnant du même coup d’une autre culture.

Contexte

La sauvegarde de l’environnement est un enjeu crucial pour le Bénin, spécialement dans sa capitale Cotonou. Le phénomène est surtout alarmant dans les marchés publics, où la gestion des déchets solides est déficiente.

Alors que l’aspect esthétique représente l’une des bases du marketing, les commerçants des marchés publics maintiennent leur habitude de jeter leurs ordures au sol. Les commerces se transforment ainsi en dépotoirs et, malgré les avancées en matière d’environnement, la population peine à modifier ses comportements et à assainir les marchés publics.

Le projet Jeunes Lead Ere’s

Oxfam-Québec et ASSOVIE fondent leur approche sur l’éducation relative à l’environnement (ERE) auprès des jeunes filles. Grâce aux formations qu’elles auront reçue, les Béninoises exerceront progressivement leur leadership réel en matière d’assainissement, de protection de l’environnement et d’embellissement des espaces marchands.

Concrètement d’ici la fin 2016, 400 jeunes filles auront reçu une formation sur la thématique ERE et une corvée nettoyage aura été réalisée dans 5 des 15 marchés secondaires de Cotonou.

Durée du projet : De septembre 2015 à septembre 2016
Lieu : Ville de Cotonou, Bénin
Champs d’expertise : Autonomisation des jeunes
Partenaires :
– Association VIVANO et Environnement (ASSOVIE) au Bénin
– Établissements verts Brundtland (EVB-CSQ) au Québec
Bailleur : Ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec