Accès à l’eau potable au Mali

Le Mali fait partie des pays les plus pauvres de la planète. Près de 65 % de la population vit en zone rurale et l’agriculture occupe une part importante de l’économie malienne. Les ménages ruraux de la région de Sikasso connaissent des taux élevés de malnutrition et le plus haut taux de pauvreté du pays (84 % contre une moyenne nationale de 46,3 %).

Les défis liés au développement

Les Maliennes sont encore largement confinées aux tâches traditionnelles (ex. : travaux domestiques, soins, maternité, etc.) et seul le tiers d’entre elles sont alphabétisées. Les femmes représentent une faible portion de la main d’œuvre rémunérée du pays, ce qui s’explique par plusieurs facteurs : accès limité aux terres et aux formations, violences basées sur le genre, etc.

Le Mali a traversé une crise politique majeure à la suite du coup d’État de mars 2012 et à la guerre qui suivit. Les efforts de développement ont donc été fortement ralentis, élevant le taux de pauvreté et de vulnérabilité des Maliennes et des Maliens.

Oxfam-Québec au Mali

Notre programme vise à appuyer la croissance agricole et à améliorer les techniques de production et d’accès à l’eau potable. Notre programme mise aussi sur l’entrepreneuriat des jeunes femmes et des jeunes hommes, surtout dans le domaine avicole, et favorise la participation citoyenne dans la promotion de politiques publiques plus équitables et inclusives.

Zoom sur notre programme au Mali

Où travaillons-nous? Sikasso (zone rurale et périurbaine)

Faits saillants :

  • 4 000 bénéficiaires directs
  • 285 000 bénéficiaires indirects (50 % de femmes et 50 % de jeunes)
  • 4 organisations maliennes partenaires

Notre programme de coopération volontaire est réalisé grâce au soutien financier du gouvernement du Canada agissant par l’entremise d’Affaires mondiales Canada.

Affaires mondiales canada

 

 


Notre bureau au Mali
Coordonnées
Wayerma I, rue 51, porte 510
Sikasso, Mali