Joannie Bewa : de Cotonou au Parlement d’Ottawa Une vie de passion au service des femmes

En 2015, Joannie a été sélectionnée par Oxfam au Bénin en tant que personne-ressource jeunesse et a contribué à renforcer les mécanismes de participation et citoyenneté active des jeunes au Bénin, à travers l’initiation d’un espace jeunesse, plateforme des organisations de jeunes au Bénin. Elle a activement contribué à l’atelier global d’Oxfam pour le développement de programmes jeunesse en Turquie en 2015, puis a intégré la communauté mondiale d’apprentissage ‘Citoyenneté active des jeunes’. Elle a également été impliquée dans le processus d’élaboration du cadre de programmation régional d’Oxfam sur l’emploi des jeunes, un cadre qui comporte des objectifs spécifiques sur les droits sexuels et reproductifs.

Le 8 mars 2017, Joannie est une des invitées d’honneur lors des activités organisées par le gouvernement canadien au Parlement d’Ottawa, à l’occasion de la Journée des droits des femmes.

DÉTERMINÉ, voici le caractère qui définit le mieux la personnalité de Joannie Bewa, une jeune femme de 27 ans, originaire du Bénin. Renoncer à son rêve ? Jamais ! Depuis son plus jeune âge, elle ne recule devant rien pour atteindre son but, le seul et unique, celui de devenir médecin.

En écoutant sa voix ricaneuse et chaleureuse, on sent une assurance, une confiance qui contamine ceux qui l’écoutent. Cette jeune femme, issue de la classe moyenne au Bénin, a les yeux qui brillent lorsqu’elle parle de sa mère. Grâce à cette femme qui a tout donné pour que ses enfants réussissent, Joannie est vite devenue une jeune engagée. Avertie, elle a appris très jeune l’importance de travailler ardemment pour atteindre ses buts. Réaliser ses rêves, oui, et surtout ne jamais abandonner.

Joannie souhaite sauver des vies depuis son plus jeune âge où elle a compris, lors de sa première crise d’asthme à 9 ans, la chance qu’elle a eue d’être soignée par un médecin. Quelques années après, elle a été confrontée à la mort de sa meilleure amie qui n’avait que 16 ans à l’époque. Cause du décès ? Avortement lié à une grossesse précoce. Mourir en donnant la vie… À cet instant, sa voie s’est imposée : elle travaillerait pour les femmes, pour les empêcher de mourir en donnant la vie. Joannie n’accepterait plus jamais cette injustice. Elle travaillerait non seulement pour sauver des vies, mais pour que les femmes s’approprient leurs corps, pour l’égalité entre les femmes et les hommes. Joannie était déterminée à réussir en médecine, et ce, même si on lui avait offert une bourse pour étudier en agronomie. Grâce à ses bonnes notes à l’université, elle a remis fièrement à un autre élève la bourse qu’elle avait reçue. C’était la médecine ou rien. Elle était convaincue et elle n’a depuis jamais baissé les bras pour réaliser son rêve.

Le plus beau cadeau que sa mère lui a donné, c’est de lui dire de ne jamais abandonner, d’aller plus loin, de se laisser surprendre. ‘Quand les femmes ont accès à l’éducation, à un milieu favorable pour s’épanouir, le fardeau devient de moins en moins lourd, de génération en génération. Cette confiance en soi est nécessaire pour explorer son plein potentiel et faire sa place dans la sphère publique.’

Elle marque un moment de silence  en pensant aux jeunes filles qui sont frappées par les inégalités. Inégalités économiques, inégalités entre les femmes et les hommes… Elle veut leur dire d’avoir confiance en elles, de donner le meilleur de soi-même. En connaissant ses faiblesses, on peut aller encore plus loin. Avoir le souci du travail bien fait, de la rigueur. Anticiper et réfléchir de façon stratégique, tout en n’ayant pas peur de demander de l’aide.

Son objectif principal ? Servir sa communauté. Pourquoi ? Parce que trop de femmes souffrent et meurent en donnant la vie. Cette injustice doit cesser, au nom de sa meilleure amie, mais aussi au nom de toutes celles qui souffrent de donner la vie.

BIOGRAPHIE

Joannie Bewa est médecin et activiste internationale, et œuvre pour la promotion de la santé de la reproduction des adolescentes et des jeunes. En 2010, elle a fondé, au Bénin, l’Association des jeunes leaders du Bénin, qui promeut le leadership et l’engagement civique des jeunes, en lien avec la santé de la reproduction. YBLA a un impact sur plus de 10 000 jeunes sur la santé reproductive, le VIH/sida et a renforcé les capacités entrepreneuriales de nombreux jeunes et femmes à la suite d’un partenariat avec le programme de la première dame Michelle Obama Young African Women Leaders Small Grant Program (YAWLSGP) en 2012.

Joannie a sauvé de nombreuses vies en tant que médecin au Bénin. Elle poursuit actuellement un master en santé publique, option santé de la mère et de l’enfant à l’Université de Floride du Sud afin de renforcer ses capacités dans la recherche, au service des politiques de développement. Joannie a été reconnue en 2016 par Mme Melinda Gates comme l’une des six femmes influentes sur la thématique de l’accès global aux contraceptifs et a reçu le prix ‘Global Achievement Awards’ décerné par l’Université de Floride du Sud aux États-Unis, en 2016. Elle est membre du Partenariat mondial pour la santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant (PMNCH) et du Panel Jeunes du Fonds des Nations unies pour la Population au Bénin.