Chef de projet

 

Oxfam travaille avec les populations d’Haïti depuis 1978 et y œuvre au renforcement des capacités et du rendement des organisations de la société civile, des administrations locales et des structures décentralisées de l’État, en tant qu’acteurs capables de développer de nouvelles pratiques dans leur propre milieu ainsi que d’améliorer les conditions de vie des populations. Oxfam vise également à ce que les organisations partenaires soient en mesure d’influencer les stratégies de développement de leur pays, de manière à ce que celles-ci soient porteuses de solutions durables à la pauvreté.

En février 2013, le gouvernement haïtien a lancé un Plan d’éradication du choléra sur 10 ans. L’UNICEF a soutenu la mise en œuvre de ce plan à travers un premier programme triennale qui a démarré en juin 2013. Des ONGs intervenant dans le domaine de l’humanitaire, parmi elles, Oxfam, dans le Nord et le Nord-Est, ont collaboré à l’implémentation du programme sur le terrain. À partir de 2015, en plus du programme de réponse en cours, le focus est mis sur le volet de prévention de la maladie, notamment dans les communes qui présentent une plus grande présence des cas confirmés pendant la saison sèche 2014. Dans le Département de l’Artibonite, quatre communes, à savoir, St-Marc, Gonaïves, Gros-Mornes et St-Michel ont été identifiées comme prioritaires. En effet, ce département compte parmi les plus affectés depuis le début de l’épidémie de choléra en octobre 2010 et les principales zones de persistance identifiées par les épidémiologistes sont localisées dans les susdites communes.

Dans ce contexte, Unicef a élaboré, en partenariat avec la Dinepa (Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement), le MSPP (Ministère de la santé) et le MENFP (Ministère de l’éducation), un programme d’amélioration des conditions d’accès à l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans les localités rurales, écoles et centre de santé des quatre communes mentionnées plus haut.

Oxfam a été identifié comme partenaire d’implémentation, et s’est vu confier, en étroite collaboration avec l’Unicef et les partenaires étatiques, les aspects suivants du programme:

  • L’ingénierie sociale autour des ouvrages des infrastructures d’approvisionnement d’eau qui seront réalisés par UNICEF-DINEPA;
  • L’implémentation de la campagne d’assainissement en suivant la campagne nationale lancé par le gouvernement Haïtien, et notamment en utilisant l’Approche Communautaire pour l’Assainissement Total, couplé à des campagnes de communication pour le changement des comportements
  • Le développent des différentes campagnes de promotion d’hygiène pour la prévention des maladies hydriques, avec un focus sur le lavage des mains ainsi que l’utilisation de produits de traitement de l’eau à domicilie, au niveau des écoles et au niveau communautaire.

Comme dans tous les programmes d’Oxfam, l’inclusion du volet protection, genre, réduction de risques et désastres et la protection des ressources naturelles seront pris en considération dans toutes les étapes du projet.

Mandat:

Sous la responsabilité du Directeur de Zone Artibonite, et en étroite collaboration avec la représentation Pays d’Oxfam-Québec, la direction Pays et le référent WASH d’Oxfam en Haïti, la ou le chef du projet sur le terrain a pour mandat de coordonner, avec les partenaires et les autres acteurs, toutes les activités liées à la planification, la réalisation, la gestion, le suivi/contrôle et l’évaluation du projet, en vue d’atteindre les résultats escomptés

Également, la ou le chef de projet doit assurer la gestion et l’encadrement des ressources humaines requises pour l’exécution du projet; administrer les ressources financières, la gestion du bureau et du personnel local tout en veillant au respect de la philosophie de développement durable et aux approches (ex. : participative et justice entre les femmes et les hommes) préconisées par Oxfam.

Responsabilités:

En conformité avec les codes, politiques, les procédures, normes et conditions d’Oxfam, des autorités concernées et du bailleur de fonds et, la ou le chef de projet sera responsable de :

  • Gestion du projet :
  1. Élaborer et mettre en œuvre les plans de travail du projet;
  2. Assurer la réalisation des objectifs du projet ainsi que l’atteinte des résultats anticipés en application des principes de la gestion axée sur les résultats et du cadre de mesure de rendement;
  3. Assurer la planification et superviser l’exécution et la coordination des activités du projet pour l’atteinte des résultats;
  4. Assurer la gestion administrative et financière du projet, gérer les intrants ainsi que l’équipement et le matériel du projet à l’intérieur des budgets prévus et en respectant l’application des normes et conditions du bailleur de fonds et d’Oxfam;
  5. Avec l’appui de l’équipe « Qualité de Programme » Préparer , les rapports d’avancement et finaux narratifs et financiers dans les délais déterminés pour transmission au siège d’Oxfam-Québec et les modalités prévus selon l’accord de contribution et les exigences du bailleurs de fonds, d’Oxfam-Québec et Oxfam en Haïti.
  6. Assurer l’élaboration des guides méthodologiques et de procédures requises et veiller à leur diffusion et à leur application;
  7. Réaliser les démarches opportunes pour l’élaboration de documentation finale concernant les leçons apprises du projet, et plus spécifiquement sur la problématique de l’Assainissement.
  • Management de l’équipe et encadrement des appuis ponctuels (internes et externes):

 

  1. Agir à titre de catalyseur, promoteur et facilitateur, afin d’harmoniser les actions de tous les intervenants au projet et d’assurer la coordination et la concertation entre ces derniers;
  2. Établir les mandats du personnel, des conseillers, des spécialistes et des consultants nationaux et/ou internationaux, requis pour l’exécution des activités selon les objectifs du plan de travail;
  3. Embaucher, encadrer, gérer et évaluer le personnel requis pour le projet; contribuer à la formation du personnel et en assurer le suivi dans le cadre du projet;
  4. Participer et/ou motiver l’équipe du projet à participer aux groupes de travail, colloques, séminaires et autres événements touchant le projet et/ou les méthodologies utilisées au niveau départemental et national.
  5. Assurer l’accueil, l’encadrement et l’appui aux spécialistes et consultants nationaux et internationaux lors des missions sur le terrain et participer à l’élaboration de leurs termes de référence; faciliter et collaborer à l’organisation des missions d’appui et d’évaluation du projet ainsi qu’à toute mission liée au projet envoyée par Oxfam et le bailleur de fonds;
  6. Assurer le développement, le respect et l’application des mesures, règles et consignes de sécurité, des codes de conduite et code d’éthique, des normes et des mesures de prévention des abus et exploitation sexuels ; sur demande, élaborer les rapports de sécurité ou tout autre rapport pertinent;
  • Représentation et coordination avec les parties prenantes : le bailleur, les partenaires de mise en œuvre, institutions publiques et autorités locales :

 

  1. Maintenir une communication fluide avec le bailleur et les institutions partenaires du projet
  2. Assurer le suivi des protocoles d’ententes existants avec les institutions publiques, en lien étroit avec Unicef qui joue le rôle de coordinateur du programme
  3. Agir comme représentant ou représentante terrain du projet auprès des autorités et des partenaires locaux du projet;
  4. Au besoin, répondre aux questions des médias sur le projet selon les normes internes d’Oxfam en Haïti.
  • Participation active à la dynamique d’Oxfam dans l’Artibonite et le pays :

 

  1. Maintenir la communication avec Oxfam-Québec, les points focaux d’Oxfam en Haïti. Sur demande, participer à des séances de travail ou des réunions au Canada, dans le pays d’affectation ou en pays tiers;
  2. Participer activement aux rencontres de coordination de zone (Artibonite) et aux rencontres thématiques (en particulier, WaSH) d’Oxfam, pour garantir la cohérence du projet avec les stratégies d’Oxfam en Haïti,
  3. Effectuer toutes autres tâches connexes, reliées à ses compétences et au bon fonctionnement de l’organisation.

Qualifications:

Formation

  • Diplôme universitaire en gestion de projet, en développement international, ingénierie ou toute autre formation connexe.
  • Un diplôme ou une formation dans le domaine de l’Eau potable et l’assainissement sera un plus.

Langues

  • Maîtrise du français parlé et écrit, l’anglais sera considéré un atout.
  • Maîtrise du créole (atout)

Logiciels utilisés

  • Maîtrise de la suite Microsoft Office (Word, Excel, Outlook et Power Point) et de Skype.

Expérience

  • Posséder un minimum de 5 ans d’expérience en gestion de projet, de préférence dans le domaine Eau Assainissement et Hygiène (WASH).
  • Expérience en gestion des équipes de dimension importante (au moins 20 personnes), réparties sur plusieurs territoires.
  • Expérience en gestion des projets multi-partenaires.

Connaissances particulières:

  • Maîtrise de la gestion axée sur les résultats.
  • Connaissance du contexte politique, social et économique de la région. Une bonne connaissance du contexte haïtien sera un atout.
  • Maîtrise des concepts et outils pour l’égalité entre les femmes et les hommes (EFH).
  • Bonne connaissance et expérience pratique dans la conception et la mise en œuvre d’activités de renforcement des capacités, y compris les évaluations de déficit de capacité, la formation et l’encadrement.
  • Expérience de travail dans des environnements peu sûrs et gestion de la sécurité de l’équipe.
  • Connaissance du réseau Oxfam (un atout).

Qualités recherchées:

  • Leadership et capacité de management d’équipe
  • Bon jugement et autonomie.
  • Excellente capacité de gestion, de planification et d’organisation (logistique).
  • Dynamisme, créativité et proactivité, capacité à sortir des impasses et relever des défis.
  • Très bonne capacité d’analyse et de synthèse.
  • Capacité d’organisation rapide et grande autonomie dans le travail.
  • Aptitudes démontrées pour le travail en équipe multidisciplinaire et interculturelle.
  • Capacité à travailler sous pression.
  • Excellentes compétences en communication orale et écrite.

Disponibilité:

  • Capacité à adopter au besoin un horaire flexible.
  • Disponibilité à travailler occasionnellement le soir et la fin de semaine.
  • Disponibilité à voyager au Canada et à l intérieur d’Haïti.

Toute personne qui désire présenter sa candidature doit le faire, par courriel, au plus tard le 3 juin 2016  à 17h, à l’adresse électronique [email protected]. Seuls les dossiers de candidature reçus à partir de cette adresse seront traités.