Featured Video Play Icon

Nouvelles d’humanitaires : 11 témoignages de travailleurs humanitaires

Nouvelles d’humanitaires est un ouvrage collectif, sous la direction de François Audet, directeur de l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaire (OCCAH). Deux collègues d’Oxfam-Québec y ont participé: Jean-Baptiste Lacombe, chargé des programmes humanitaires et Simon Trépanier conseiller technique en communication en Territoire palestinien occupé.

Dans ce recueil, des travailleurs humanitaires livrent leur témoignage sous forme de nouvelles. Ils révèlent des aspects souvent méconnus de la réalité du travail humanitaire sur le terrain. Inspirés de faits vécus, les récits oscillent entre aventure, réalisme cru et analyse sans complaisance.

 

Apprendre les compromis
Par Jean-Baptiste Lacombe

Jean-Baptiste Lacombe est né et a grandi à Montréal. Il a travaillé comme logisticien, spécialiste en approvisionnement en eau, en hygiène et en assainissement et gestionnaire de projet lors de plusieurs crises humanitaires. Jean-Baptiste s’est, entre autres, porté volontaire pour une réponse humanitaire à l’épidémie du virus Ebola en Guinée. Il a aussi travaillé dans le village de Kabo en République centrafricaine où se déroule la nouvelle du recueil. Depuis 2014, il travaille avec Oxfam-Québec à Montréal. Il y est chargé de la mise en œuvre des projets humanitaires pour soutenir les réfugiés syriens et les communautés d’accueil en Syrie, au Liban, en Jordanie, au Yémen et en Irak.

Dans Apprendre les compromis, Jean-Baptiste s’inspire de sa première mission au Niger et de sa mission en République centrafricaine. À travers le récit de cette expérience passionnante, il évoque les questionnements qui jalonnent son apprentissage : le rôle et la place du travailleur humanitaire occidental face à ses collègues locaux; l’équilibre impossible entre compassion et besoin de se protéger de la violence de certaines situations; le décalage déchirant avec son entourage lorsqu’on rentre de mission; l’appel viscéral du terrain.

Souvenirs d’après-guerre
Par Simon Trépanier

Après avoir travaillé sept ans pour le Programme des Nations unies pour le développement et pour le Programme alimentaire mondial en Afrique (Gabon, Angola, Burundi), Simon Trépanier revient à Montréal. Il se lance dans la production documentaire. Il a notamment réalisé le film Nou, les écrivins (2012), diffusé sur les ondes de Télé-Québec, le Webdoc Des maux illisibles (2014) pour l’ONF et a co-scénarisé la plateforme web et la série docufiction Le rêve de Champlain diffusée sur les ondes de TFO et Télé-Québec. La volonté de transmettre et de découvrir d’autres cultures l’a aussi amené à devenir cinéaste formateur pour l’ONG québécoise Wapikoni mobile au sein de la communauté Mi’gmaq de Listuguj en Gaspésie.

Dans Souvenirs d’après-guerre, Simon se remémore ses premiers pas dans le travail humanitaire en Angola.

Depuis février 2016, il est de retour dans le monde du développement international en tant que conseiller technique en communication pour Oxfam-Québec en Territoire palestinien occupé dans le cadre du programme de coopération volontaire ACCES Innovation.

Sur place, il travaille notamment auprès de communautés de Bédouins palestiniens, dont les villages et les modes de vie traditionnels sont menacés de destruction par les autorités israéliennes. L’article intitulé Les Enjeux des Bédouins en Palestine, publié dans La Vie agricole présente les difficultés auxquelles sont confrontées ces familles dans le village de Ma’azi Jaba, en banlieue de Jérusalem. Le reportage photo qu’il a réalisé dans ce village a été exposé lors de l’exposition Regards d’Oxfam-Québec, dans le cadre du World Press Photo de Montréal en septembre dernier.

Malheureusement, depuis cette exposition et la parution de l’article, 5 maisons et 3 enclos du village de Ma’azi Jaba ont été détruits par les forces d’occupation israéliennes, forçant les cinq familles (28 personnes) à trouver refuge ailleurs.