Autonomisation des productrices maraîchères des unions de Mooriben

Pays : 
Niger
Région : 
Niger : Tillabéri, Dosso et la Communauté urbaine de Niamey
Description du projet : 

Le projet vise à améliorer les conditions de vie des populations rurales par le développement du maraîchage en renforçant les capacités techniques et organisationnelles des femmes maraîchères membres des Unions de Mooriben :

  • en renforçant les capacités en techniques maraîchères des femmes des Unions ;
  • en améliorant le cadre organisationnel et de gestion des exploitants agricoles ;
  • en mettant en œuvre des conditions favorisant l’accès et l’utilisation de l‘eau ;
  • en valorisant les productions maraîchère et la recherche de canaux de commercialisation pour celles-ci.

Avec ces améliorations, c’est tout le travail des productrices qui s’en trouvera facilité au quotidien. En irrigant activement avec des moyens plus appropriés, les maraîchères et maraîchers profiteront d’une rentabilité plus appréciable, d’une économie de temps substantielle et d’une sécurité alimentaire durable.

Acteurs et partenaires : 

Fédération des unions des groupements paysans du Niger (Mooriben) - FUGPN Mooriben

Sommaire du projet

Domaine(s) d'intervention : 
  • Agriculture et gestion des ressources naturelles
  • Sécurité alimentaire
  • Renforcement des capacités
  • Justice économique et microfinance
  • Justice entre les femmes et les hommes
Populations avec lesquelles nous travaillons : 

Maraîchères et maraîchers des six Unions (Damana, Kara Kara, Kollo, Harikanassou, Say et Kourtheye) de la Fédération Mooriben.

Durée : 10 mois (mai 2011 – février 2012)

Budget total : 32 234$

Source(s) de financement : Agence canadienne de développement international (ACDI), dons du public

Partenaires locaux :
FUGPN, Mooriben - Fédération des unions des groupements paysans du Niger (Mooriben) qui compte 25 unions, au sein desquelles sont regroupées 1 496 groupements et plus de 62 609 membres

Détails

Contexte :

Au Niger, les maraîchères et maraîchers sont confrontés à plusieurs problématiques liées à la production agricole : la non maîtrise de l’eau, les difficultés de conservation et de commercialisation des produits maraichers, l’accès restreint aux intrants agricoles ainsi que le manque de formation sur le maraîchage. Malgré tout, leur détermination à pratiquer l’irrigation pour le maraîchage et la riziculture est admirable.

Objectifs :

Le projet vise à renforcer les capacités techniques et organisationnelles des femmes maraîchères membres des Unions de Mooriben pour leur permettre de pratiquer une agriculture plus rentable, de profiter d'une économie de temps substantielle et d’une sécurité alimentaire durable.

Développer la filière maraîchage par :

  • l’amélioration du cadre organisationnel et de gestion des exploitants, des conditions d’accès et d’utilisation de l’eau d’irrigation
  • la valorisation des productions pour renforcer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des ménages qui pratiquent l’activité.
Suivez-nous sur :
  • Icône Facebook
  • Icône Twitter
  • Icône Flickr
  • Icône YouTube