Ouragan Matthew : les équipes d’Oxfam se mobilisent

5 octobre 2016

En Haïti, le bilan des dégâts causés par l’ouragan Matthew est encore difficile à établir tant que nos équipes d’urgence ne seront pas en mesure d’atteindre les régions les plus touchées. Toutefois, les autorités locales et des témoins sur place font déjà état des effets dévastateurs dans le sud du pays.

Les équipes d’Oxfam se mobilisent dès à présent pour venir en aide aux populations dans le besoin.

À Port-au-Prince, des maisons et des ponts ont été gravement endommagés, mais il semblerait que les départements de Grande Anse, des Nippes, du Sud et du Sud-Est, dans le sud du pays, soient en proie aux pires inondations et aient besoin d’aide humanitaire en priorité.

Dominique Févry, coopérante d’Oxfam-Québec en Haïti : « Notre priorité est de sauver des vies en fournissant un accès à l’eau salubre et en distribuant des trousses d’hygiène aux populations afin d’éviter la propagation du choléra. À l’heure actuelle, plus de 10 000 personnes ont été déplacées de leur domicile, et ont besoin d’eau salubre, d’abris et de nourriture. »

En République dominicaine, près de 22 000 personnes ont été contraintes de fuir leur domicile et de se réfugier chez des proches pour des raisons de sécurité. Les médias font état de quatre décès depuis samedi. Le sud du pays devrait être la région la plus touchée, notamment les provinces de San Cristóbal, d’Azua, de Barahona et de Pedernales. Le personnel et les partenaires d’Oxfam débuteront aujourd’hui des évaluations de la situation pour identifier les besoins immédiats des populations affectées, en particulier dans la région jouxtant la frontière haïtienne.

« Nous prévoyons des besoins immédiats en matière d’eau salubre et d’abris, mais les répercussions sur les moyens de subsistance des populations vulnérables restent le principal problème après ce type de choc. Le pays est confronté à des conditions météorologiques extrêmes et imprévisibles : nous sortons tout juste d’une grave période de sécheresse qui a nui à nos récoltes, et l’ouragan occasionne maintenant de terribles inondations », confie Carlos Arenas, responsable humanitaire d’Oxfam en République dominicaine.

Le personnel et les partenaires d’Oxfam dans les deux pays sont prêts à intervenir et à fournir en premier lieu de l’eau potable et salubre et distribuer des trousses d’hygiène aux personnes qui en ont le plus besoin. Ils se préparent également à réhabiliter les systèmes locaux de distribution d’eau et de traitement des eaux usées afin d’empêcher la propagation de maladies infectieuses et transmises par les moustiques telles que le virus Zika, le chikungunya et le paludisme.

L’ouragan Matthew, de catégorie 4 sur l’échelle de Saffir-Simpson, se dirige maintenant vers l’est de Cuba.

L’appel aux dons est lancé par Oxfam-Québec sachant que la population sera fortement touchée par le passage de l’ouragan Matthew. La priorité d’Oxfam sera d’assurer un accès à l’eau potable pour tous, pour sauver des vies et éviter la propagation de maladies.

Oxfam-Québec a des gens en Haïti disponibles pour des entrevues (Français, anglais, créole).