Nomatter Ncube et ses enfants assis devant leur maison détruite après le passage du cyclone Idai à Chimanimani, au Zimbabwe. Photo: REUTERS/Philimon Bulawayo

Cyclone Idai : la population a besoin d’aide en urgence

Les populations du Mozambique, du Zimbabwe et du Malawi ont été touchées par le terrible cyclone Idai les 14 et 15 mars derniers. Plus de 1000 personnes ont péri et des centaines sont toujours disparues. Les survivantes et survivants se retrouvent maintenant menacés par une fulgurante épidémie de choléra. Oxfam, en collaboration avec le gouvernement du Mozambique, multiplie les efforts de vaccination et de prévention pour éviter la propagation de la maladie grâce à vos dons qui seront doublés par le gouvernement canadien jusqu’au 14 avril.





Alors que le premier décès causé par le choléra a été confirmé et que le nombre de personnes contaminées s’élève à plus de 3000, Oxfam a déjà rejoint plus de 43 000 personnes au Mozambique grâce à la construction de latrines, au ravitaillement en eau potable par camions-citernes, à la distribution d’agents de purification d’eau ainsi qu’à une campagne de prévention du choléra

De son côté, le gouvernement du Mozambique a entamé une campagne de vaccination orale qui devrait protéger près de 900 000 personnes. Le responsable des campagnes humanitaires d’Oxfam International, Ulrich Wagner, s’est rendu en bateau jusqu’à Buzi, l’une des zones ciblées par cette campagne. 

« Ce que j’ai vu sur place était terrible; le terrain parfait pour le développement du choléra, témoigne-t-il. Les personnes qui avaient perdu leur maison dans le cyclone tentaient tant bien que mal de reconstruire un abri de fortune avec les débris sur lesquels ils pouvaient mettre la main. Tous les puits sont contaminés, mais les populations n’ont aucune autre solution. »

2,6 millions de personnes affectées en Afrique australe par le cyclone Idai

Sur sa trajectoire, le cyclone tropical a ravagé des récoltes et détruit des maisons. Les communications sont difficiles. De nombreuses inondations et glissements de terrain ont mis la population dans un état d’urgence. Notamment, la région de Beira au Mozambique a été « endommagée ou détruite à 90% », selon la Fédération internationale de la Croix-Rouge.

  • Au Mozambique, où 2,1 millions de personnes ont été affectées, nous prévoyons de venir en aide à 525 000 personnes, en partenariat avec Care et Save the Children, par le biais d’un programme visant à restaurer les services sociaux de base, pour permettre à la population locale d’accéder à des services de santé et l’éducation et à une eau potable.
  • Au Malawi, où 13 districts ont été affectés, nous projetons de venir en aide à 200 000 personnes.
  • Au Zimbabwe, où Chimanimani, le district le plus gravement touché, reste inaccessible, nous prévoyons de venir en aide à 200 000 personnes.

Nous avons besoin de votre soutien pour venir en aide aux populations touchées. Avec votre don, doublé jusqu’au 14 avril, nous pourrons :

  • Apporter de l’eau aux populations touchées, des filtres à eau et des comprimés de purification;
  • Construire des latrines d’urgence; Distribuer du savon et des couvertures;
  • Transporter des systèmes mobiles d’eau potable;
  • Distribuer des trousses d’hygiène pour éviter la propagation de maladies liées à l’eau;
  • Fournir une aide alimentaire aux personnes touchées;
  • Donner des abris temporaires aux familles déplacées ou dont la maison a été détruite.