Vue d'ensemble

Par sa mission, Oxfam s’engage à promouvoir le bien-être des enfants, des jeunes, des femmes et des hommes.

Oxfam a une politique de tolérance zéro contre tout comportement allant à l’encontre de son code de conduite, y compris le harcèlement, l’exploitation et l’abus sexuels, ainsi que le manque d’intégrité, la corruption et la fraude.

Pour se faire, Oxfam s’assurera de recruter des gens qui démontrent les mêmes valeurs et s’attend à ce que toute personne œuvrant déjà au sein de l’organisation partage et incarne cet engagement.


TITRE : Conseillère ou conseiller technique en modélisation d’activités d’autofinancement

STATUT DE COOPÉRANTE OU COOPÉRANT VOLONTAIRE

PAYS : République Démocratique du Congo
LIEU D’ASSIGNATION (VILLE) : Bunia
DURÉE DU CONTRAT : 4 mois
DÉPART : Dès que possible en février 2020
Poste non accompagné. Aucune personne accompagnatrice autorisée.

Oxfam-Québec vous remercie chaleureusement pour votre intérêt et souligne qu’étant donné la nécessité de combler les postes dans les meilleurs délais, les candidatures reçues sont analysées au fur et à mesure et les entrevues se font en continu. Seules les personnes retenues pour une entrevue seront contactées.

ORGANISATIONS PARTENAIRES :
Les Divisions provinciales de la santé (DPS) de l’Ituri et de la Tshopo en République Démocratique du Congo (RDC) sont les partenaires d’Oxfam pour la réalisation d’un projet mères et enfants en santé financé par Affaires mondiales Canada dans 15 zones de santé comprenant 215 établissements sanitaires.

CONTEXTE DU POSTE :
En 2014, le taux de mortalité maternelle en République démocratique du Congo (RDC) atteint 846 décès pour 100,000 naissances (EDS-RDC, 2013-2014), le cinquième plus élevé au monde (OMS, 2014). Le taux de mortalité infantile régresse mais reste élevé: 104 décès pour 1,000 naissances en 2014. Avec un contexte d’insécurité, les déplacements de populations, les violations aux droits humains, notamment les violences sexuelles dans l’Est du pays et un système de santé en manque de ressources, les défis sont gigantesques. Les infrastructures de santé sont précaires surtout en zones rurales; la situation des médicaments est préoccupante; le personnel de santé a besoin d’être soutenu; la pauvreté, limite l’accès aux services et affecte la santé de la population. La capacité de l’État à jouer son rôle en matière de planification et livraison de services de base a été fragilisée en raison des conflits armés.

Le Projet vise à réduire la mortalité chez les femmes et les enfants dans les zones ciblées d’intervention. Les activités comprennent : des formations au profit de prestataires de soins; un renforcement des capacités en gestion pour les cadres et gestionnaires ainsi qu’organisationnel pour la Société Congolaise des Gynécologues et d’Obstétriciens (SCOGO); la réhabilitation/construction de maternités; la mise en place d’activité d’autofinancement des structures de santé (AGR); la gestion des déchets biomédicaux ; fourniture d’équipement médical; des campagnes d’information misant des approches sexo-spécifiques en matière de maternité à moindre risque, la prévention de grossesses précoces et la prévention des maladies de l’enfance; le renforcement d’associations de femmes; l’appui aux femmes et aux jeunes afin de participer de manières plus active dans la gouvernance de la santé. Des appuis sont aussi prévus pour une amélioration de la qualité de l’information sanitaire, ainsi que l’organisation d’événements de partage de connaissances et de réseautage pour le grand public canadien.

Les résultats intermédiaires escomptés comprennent : 1) Une prestation améliorée de services de santé adaptés aux besoins des mères et des enfants de moins de cinq ans et respectueux de l’environnement dans les zones ciblées. 2) Une utilisation accrue des services de santé par les populations locales, spécialement les femmes, les jeunes et les enfants de moins de cinq ans. 3) Un engagement accru du public canadien sur les enjeux touchant la santé des mères et des enfants dans les pays en développement.

Oxfam-Québec a donné une réponse au sous financement du système de santé en appuyant soixante-six (66) activités d’autofinancement des structures de santé. Ces dernières constituent une ressource financière pour les structures de santé afin d’améliorer les services de soins pour les femmes et les enfants. Elles s’inscrivent dans une approche de renforcement du système de santé, réalisée en collaboration avec les communautés.

L’étude devra permettre d’avoir une meilleure compréhension, aussi bien au niveau de la conception que de l’exécution et des potentialités offertes par les activités d’autofinancement. Elle envisage donner une réponse à un questionnement sur les perspectives de développement de ce type d’activité dans le but de renforcer l’autonomisation financière des structures de santé. Il est important de préciser que ce modèle servira de base et d’inspiration à d’autres initiatives, en rendant disponible un modèle éprouvé pour les structures de santé.

Cette étude sur la modélisation s’inspirera des résultats obtenus dans les projets de santé mères et enfants réalisés par Oxfam-Québec couvrant la période 2014 à 2019 et dans d’autres réalisations similaires dans les provinces de l’Ituri et Tshopo, financées par d’autres organisations.

MANDAT :
Sous la responsabilité du chef de projet et en conformité avec les politiques, les normes et les procédures d’Oxfam, la conseillère ou le conseiller technique effectue son mandat afin de réaliser une modélisation fournissant un cadre de référence pour le développement d’activités d’autofinancement des structures de santé.

RESPONSABILITÉS :
En conformité avec les politiques, les normes et les procédures d’Oxfam, la conseillère ou le conseiller technique assume les responsabilités suivantes :

• Effectuer une revue de la littérature sur les travaux menés dans le domaine de l’autofinancement des structures de santé, activités génératrices de revenus (AGR) ;
• Développer les outils de collecte de données sous forme d’enquêtes, entrevues, ateliers et groupes de discussions etc.;
• Visiter des structures de santé appuyées en autofinancement par Oxfam-Québec ;
• Visiter des initiatives similaires dans l’Ituri et Tshopo ;
• Analyser et faire la synthèse des données collectées en collaboration avec l’équipe du projet et les partenaires ;
• Fournir une documentation sur les leçons apprises et les bonnes pratiques;
• Proposer un modèle avec différents paramètres pour la planification et l’implémentation d’une activité d’autofinancement (AGR) prenant en compte le contexte global et les spécificités des milieux ;
• Développer une approche et des outils méthodologiques appropriés à l’extension et au développement d’activités d’autofinancement avec des structures de santé ;
• Valider le modèle de référence avec les partenaires ;
• Produire un rapport de modélisation ;
• Effectuer toutes autres tâches en lien avec le mandat sur demande du chef de projet;
• Participer aux efforts de développement au Canada pendant et après le mandat outre-mer en contribuant au rayonnement du programme, des projets, des partenaires, etc. par des témoignages, des histoires de vie, des photos, des citations, etc.

QUALIFICATIONS ET EXIGENCES :

STATUT
Être citoyenne ou citoyen canadien ou posséder le statut de résident permanent.

SCOLARITÉ
• Diplôme universitaire en sciences sociales, gestion, évaluation de programme ou autres domaines pertinents

EXPÉRIENCE DE TRAVAIL
• Expérience en recherche ou évaluation
• Expertise en développement de petite entreprise ou microfinances

EXPÉRIENCE DE TRAVAIL À L’INTERNATIONAL ET DANS LE PAYS
• Expérience de travail en Afrique.
• Expérience de travail en RDC et/ou dans une zone post-conflit (un atout).

COMPÉTENCES SPÉCIFIQUES POUR CE POSTE
• Expérience dans la recherche action et participative
• Capacité d’analyse et de synthèse
• Travail en équipe et en milieu multiculturel

INFORMATIQUE
• Maîtrise de la suite Microsoft Office 2010 (Word, Excel, Outlook et PowerPoint) et Skype.

LANGUE(S) DE TRAVAIL
• Maîtrise du français parlé et écrit.

QUALITÉS RECHERCHÉES
• Adhésion à la mission et aux valeurs d’Oxfam-Québec, incluant la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes
• Diplomatie et bon jugement
• Autonomie et initiative
• Professionnalisme
• Capacité d’adaptation dans des contextes de sécurités volatiles

CONDITIONS OFFERTES :
• Allocation mensuelle: montant en fonction du coût de la vie dans le pays d’affectation ;
• Billet d’avion aller-retour ;
• Assurance déplacement voyage;
• Montant pour le logement.
Poste non accompagné. Aucune personne accompagnatrice autorisée.