Zakaria cinq ans, camp Zaatari, Jordanie. Photo : Sam Tarling/Oxfam

L’eau en zone de conflit : lisez l’histoire de Zakaria

Zakaria est un courageux petit garçon de cinq ans, originaire de Ghouta en Syrie. Comme tous les enfants, il aime jouer au soccer avec ses amis et regarder des dessins animés. Mais contrairement à beaucoup jeunes de son âge, lui et sa famille ont été forcés de fuir les conflits. Ils vivent actuellement en Jordanie, dans le camp Zaatari.

Il nous a raconté son histoire. « Dans mon village, on avait l’habitude de nager et de jouer dans l’eau. Ici, l’eau est si rare et sale que nous passons les journées très chaudes assis à l’ombre pour nous protéger du soleil et de la poussière.

Avec les autres enfants, on parle de notre chez-nous et ça nous rend tristes. Ici, on n’a rien. Ma maison et mes jouets me manquent, je veux rentrer chez moi. Des fois, je me sens comme si la guerre nous avait pris notre vie.»

 

Mohammad, père de Zakaria accompagné de ses deux autres fils. Photo : Sam Tarling/Oxfam

L’accès à l’eau potable est un droit fondamental selon l’ONU. Essentiel à la survie et à la santé, il est aussi indispensable à l’agriculture. Chaque jour, plus de 1 900 enfants meurent à cause de maladies liées à l’eau comme le choléra et la diarrhée. C’est pourquoi l’approvisionnement en eau potable est devenu l’une des expertises principales d’Oxfam-Québec.

Qu’ils soient réfugiés syriens en Jordanie, agricultrices ou agriculteurs au Burkina Faso ou encore,  femmes, hommes, enfants en Haïti, ce sont des milliers de personnes qui bénéficient maintenant de meilleures conditions de vie grâce à la construction de latrines ou encore, au forage et à la rénovation de puits.

Par exemple, en 2016, 1 100 familles au Burkina Faso ont eu accès à une source d’eau potable en quantité suffisante pour arroser leurs cultures et offrir une sécurité alimentaire à leurs communautés.

En Haïti, les stations de pompage et les installations sanitaires abîmées lors de l’ouragan Matthew ont été rénovées. En Syrie, au Yémen et en Jordanie, la distribution de citernes familiales a permis d’approvisionner en eau potable près de deux millions de personnes.

En faisant un don, vous avez le pouvoir de donner un accès équitable à l’eau potable et à des installations sanitaires à des milliers d’enfants comme Zakaria.