Oxfam Grande-Bretagne publie son rapport sur les accusations de comportements sexuels en Haïti

Dans un objectif de transparence, Oxfam Grande-Bretagne a rendu public aujourd’hui le rapport complet présentant les conclusions de l’enquête interne sur les accusations d’abus sexuels et d’autres comportements inacceptables lors de son intervention humanitaire au lendemain du séisme de janvier 2010 en Haïti.

Pour Winnie Byanyima, directrice générale d’Oxfam International : « Oxfam est déterminée à assumer dans les plus brefs délais sa responsabilité morale à l’égard des femmes.»

Une mission de hauts dirigeants de la confédération Oxfam est prévue auprès du gouvernement de Haïti afin de présenter des excuses officielles et d’identifier si d’autres actions peuvent être posées pour régler cette problématique. Il est crucial que nous réexaminions ce qui s’est passé et que nous en tirions les enseignements qui s’imposent afin de continuer à améliorer nos pratiques.

« Grâce aux mesures que nous avons mises en place à la suite de cette enquête, l’affaire serait gérée de façon très différente aujourd’hui, mais il reste manifestement encore beaucoup à faire. Les mesures que nous entreprenons à présent, dont un examen indépendant de nos pratiques et de notre culture interne par des figures reconnues dans la défense des droits des femmes, nous permettront de mieux déceler et ainsi de bannir plus rapidement toute forme d’abus au sein d’Oxfam et de mener plus efficacement notre mission, celle de contribuer à apporter des solutions durables à la pauvreté » tient à préciser Denise Byrnes, directrice générale d’Oxfam-Québec.

Pour en savoir plus sur les mesures du plan d’action annoncé la semaine dernière

Notes aux rédactions

Nous avons supprimé les noms et les éléments permettant d’identifier les personnes, conformément au devoir de confidentialité et de respect des procédures légales que nous imposent le droit relatif à la protection de la vie privée et les principes directeurs des Nations unies concernant les questions d’exploitation et d’abus sexuels. Ce rapport a été communiqué dans son intégralité à l’Ambassadeur de Haïti à Londres, et un exemplaire sera remis au gouvernement haïtien lors d’une réunion lundi matin (le 19 février 2018). Nous avons informé les autorités nationales compétentes de l’identité des sept hommes ayant eu des comportements sexuels répréhensibles.

%d blogueurs aiment cette page :