Bisharo et son nourrisson dans le campement temporaire de Korile en Éthiopie. Elle n’a que de l’eau à donner à son bébé et a besoin de nourriture rapidement pour pouvoir l’allaiter. Photo : Tina Hillier/Oxfam

Urgence famine

Oxfam lance un appel afin de venir en aide immédiatement à près de 20 millions de personnes qui risquent de mourir de faim. Le monde est sur le point d’assister à un évènement sans précédent.

Le chef des affaires humanitaires de l’ONU a affirmé qu’il s’agissait de la pire crise humanitaire depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Comment Oxfam répond à la crise

 

Nigel Timmins, directeur humanitaire d’Oxfam explique :

« La famine ne survient pas abruptement ou inopinément. Elle s’installe après des mois de tergiversations et d’avertissements négligés.  C’est l’ultime trahison de notre humanité commune. Si nous agissons maintenant en apportant une aide massive, soutenue par un réel effort diplomatique et animée par l’obligation de sauver des gens, nous pouvons prévenir une perte de vies catastrophique. »

• Au Soudan du Sud, de la nourriture d’urgence a été distribuée à 400 000 personnes et nous poursuivons les efforts.

• En Éthiopie, 318 000 personnes ont reçu de l’eau potable, ce qui représente un quart des besoins pour la région la plus touchée, le Somali. Nous prévoyons dans les trois prochains mois venir en aide à 700 000 personnes supplémentaires par des infrastructures d’assainissement (pompes, filtres, latrines).

• Au Kenya, nous avons réparé des puits afin d’approvisionner 227 700 personnes en eau dans les comtés de Wajir et Turkana. Nous œuvrons avec des organisations locales pour répondre aux besoins en eau et en nourriture de 600 000 personnes.

• En Somalie, nous avons commencé à acheminer de l’eau par camion-citerne dans six villages et les efforts se poursuivent afin de soutenir 200 000 personnes.

• Au Nigeria, Oxfam a été en mesure d’accéder à des zones qui avaient été isolées en raison du conflit depuis plusieurs mois. Par hélicoptère, nous avons pu installer des latrines et fournir du savon pour éviter la propagation de maladies.

• Au Yémen, Oxfam est déjà sur place pour venir en aide aux personnes touchées par la famine.