Projet mères et enfants en santé en République démocratique du Congo

La République démocratique du Congo : deuxième pays d’Afrique en superficie avec un taux de mortalité maternelle qui se situe parmi les dix plus élevés au monde. 1 femme sur 24 décédera à la suite de complications au cours de la grossesse. Au Canada, c’est 1 femme sur 8 800.

Anita est accoucheuse, c’est-à-dire une professionnelle en obstétrique. Elle nous explique comment Oxfam-Québec travaille avec elle pour réduire le nombre de décès liés à la maternité dans le cadre du projet Mères et enfants en santé.

 

Fanny est chargée de mobilisation pour Oxfam. Son travail : sensibiliser les femmes et les hommes au port du condom. La sensibilisation à la contraception donne une plus grande autonomie aux femmes de décider à quel moment et combien d’enfants elles souhaiteront avoir.

 

Découvrez l’histoire de Dina.

 

Voyez comment Oxfam-Québec intervient dans le cadre du projet Mères et enfants en santé pour réduire le nombre de décès liés à la maternité et améliorer la santé des jeunes enfants.

 

Santé des femmes : synonyme d’égalité

Des grossesses trop tôt, trop tard, trop souvent ou trop rapprochées augmentent les risques de mortalité maternelle. Depuis 1990, le taux de mortalité maternelle a diminué de 45 % à travers le monde; cela sans compter que 98 % des décès des mères dans le monde sont évitables.

Oxfam-Québec a développé ce projet en République démocratique du Congo pour améliorer la santé des femmes, des adolescentes et des enfants de moins de 5 ans.

Oxfam-Québec bénéficiera directement à plus de 1,4 million de personnes et permettra de sauver la vie de femmes et d’enfants. Comment ? En soutenant 215 maternités, en rénovant 20 maternités qui seront équipées de lits d’accouchement, d’électricité et d’eau. 50 centres de santé seront ravitaillés en médicaments et fournitures médicales. 70 % des naissances seront assistées et suivies par des professionnels. Les travailleurs de la santé et les associations seront mieux outillés pour intervenir et soigner.

Les femmes et les adolescentes de la République démocratique du Congo pourront accoucher et être soignées dans des conditions décentes. Les hommes seront impliqués et sensibilisés à la planification familiale et à la santé sexuelle pour que les femmes puissent faire valoir leurs droits de santé reproductive et sexuelle.