« Youlead » en Cisjordanie

En collaboration avec deux organismes québécois et palestinien, le Wapikoni mobile et Taghyeer, deux partenaires œuvrant au sein des communautés marginalisées, Oxfam-Québec a créé le projet « Youlead ».

Courts métrages : un puissant outil de transformation sociale 

Autrefois connus comme des tribus exclusivement nomades, les Bédouins de la Cisjordanie – en Territoires palestiniens occupés – voient aujourd’hui leur mode de vie grandement chamboulé par les conflits qui affectent leurs territoires. Cette réalité déstabilisante a donné naissance au projet« Youlead ».

Par la réalisation de courts métrages qui seront par la suite diffusés à l’étranger, les Bédouins, spécifiquement des jeunes, ont l’opportunité de documenter leur culture de manière positive, de sensibiliser la communauté internationale à leurs réalités sous l’occupation israélienne et de contribuer au rapprochement entre Palestiniens et Bédouins.

Voyez un aperçu des courts-métrages réalisés par les jeunes Bédouins du projet « Youlead ».

Former les jeunes des communautés bédouines à l’expression de soi est une manière positive et pacifique de susciter un sentiment de fierté identitaire tout en sensibilisant la communauté internationale à leurs enjeux.

Outre le développement d’habiletés techniques liées à la réalisation de courts métrages  – les studios ambulants sont dotés d’équipements à la fine pointe de la technologie , les projets visent aussi ai renforcement des habiletés sociales et de l’autonomisation (empowerment)des jeunes. Par ce projet, ils développent leurs compétences et leur créativité tout en assumant un rôle de leadership au sein de leur communauté.

Concrètement, pendant un mois, les jeunes participent à des ateliers de création audiovisuelle offerts par des jeunes cinéastes accompagnateurs professionnels. Ces ateliers couvrent autant la scénarisation et la réalisation que les aspects plus techniques de la caméra, de la prise de son et du montage. Par la suite, ces ateliers pratiques mèneront à la création de courts métrages.

Ce processus est réalisé en collaboration avec le Wapikoni mobile qui a développé une méthode pédagogique élaborée par la cinéaste Manon Barbeau : « apprendre en faisant » : une approche novatrice favorisant la création de courts métrages auprès des jeunes vivant dans des communautés en situation de vulnérabilité.

Partenaire associé à l’UNESCO, depuis 2017, le Wapikoni mobile a visité, au fil des ans,  plus de 87 communautés au Canada et à l’étranger et a accompagné plus de 5000 participants qui ont réalisé près de 1200 courts métrages traduits en plusieurs langues. Projetés annuellement dans 250 événements publics, ces courts métrages ont récolté plus de 160 prix et mentions dans de prestigieux festivals canadiens et internationaux. Cette collection de courts métrages unique au monde est une contribution exceptionnelle au patrimoine culturel mondial.