CULTIVONS : Projets spéciaux

Cultiver un avenir
Partager : cultivons@oxfam.qc.ca
TOUCHE PAS À MA TERRE !

De grandes transactions foncières privent des milliers de personnes de leur foyer, de leur outil de travail et de nourriture. Cette injustice doit cesser dès maintenant, avant que d’autres vies ne soient anéanties. Je souhaite que la Banque mondiale œuvre à la protection des droits des populations pauvres et gèle ses investissements fonciers pendant six mois, le temps qu’elle établisse de meilleures normes pour tous les acteurs du secteur. (Veuillez remplir tous les champs ci-dessous.)

 
 
 
 


Diaporama photo CULTIVONS
Diaporama photo CULTIVONS
Diaporama photo CULTIVONS
Diaporama photo CULTIVONS
Diaporama photo CULTIVONS
Diaporama photo CULTIVONS

La méthode CULTIVONS

 

Découvrez la méthode CULTIVONS, une nouvelle façon de s’alimenter et de nourrir sa famille au XXIe siècle. Essayez-la, partagez-la,
« aimez-la », et ensemble nous ferons en sorte que chacun mange toujours à sa faim, partout dans le monde.

Cultivons les bonnes choses !

Josee Di Stasio Oxfam-Québec est fière de compter Josée di Stasio parmi les supporters de la campagne CULTIVONS. LA TERRE. LA VIE. LE MONDE.

En vous procurant nos semences biologiques et locales, vous contribuez directement à assurer la sécurité alimentaire de 3000 familles au Honduras, qui bénéficient présentement au projet PRASA d'Oxfam-Québec.

Grâce aux recettes exclusives de Josée di Stasio, vous pourrez aussi découvrir des façons originales d'apprêter votre coriandre, ciboulette, persil et basilic, cultivés à la maison. Bon appétit !

Pour connaître les points de vente, consultez nos calendriers pour les villes de Montréal, Québec et Sherbrooke, ou écrivez à cultivons@oxfam.qc.ca.

Qui est Josée di Stasio ?
À la barre de son émission À la di Stasio depuis 2002, Josée di Stasio est une des personnalités les plus appréciées du milieu culinaire québécois. Elle nous y présente une cuisine à son image où la passion, le plaisir et la découverte sont mis au service de ses très nombreux auditeurs et auditrices. Récipiendaire de très nombreux prix Gémeaux et Métrostar, Josée di Stasio est également l’auteur à succès de trois livres de recettes qui sont rapidement devenu des incontournables (À la di Stasio, Pasta et Cetera à la di Stasio, À la di Stasio 3).

Les recettes de Josée di Stasio

Icone arrosoirInstructions pour semer le basilic

La multiplication se fait par semis au printemps, en mars ou avril.

En climat tempéré, faites les semis en serre et maintenir à environ 20º.

Vers la fin mai, repiquez les plants dans un sol frais, riche en humus et bien drainé avec exposition ensoleillée et abritée.

Icone arrosoirInstructions pour semer la coriandre

Semez vos graines après la fin des dernières gelées fin avril début mai en rangs espacés d'environ 30 cm puis recouvrez-les d'un centimètre de terre.

Arrosez abondamment et veillez à maintenir un sol humide jusqu'à la levée environ 15 jours plus tard.

Lorsque les plants ont quatre ou cinq feuilles, éclaircissez afin de permettre aux autres plants de mieux se développer.

Icone arrosoirInstructions pour semer la ciboulette

Si vous souhaitez semer des graines de ciboulette, faites de préférence un semis direct après la fin des dernières gelées.

Exposition : ensoleillée.

Sol : bien drainé et riche.

Évitez les excès d’eau.

Icone arrosoirInstructions pour semer le persil

Semis direct dès la fin de l’hiver jusqu’en août.

Recouvrir d’un peu de terreau ou de terre fine.

Exposition : ensoleillée et mi-ombre.

Sol : riche et léger.

Éclaircir à 7 ou 8 cm au stade 4 ou 5 feuilles.

Concours Ces femmes qui nous inspirent

Du 8 au 29 mars 2012, nous vous avons invité à participer au concours Ces femmes qui nous inspirent. Ce concours visait à mettre en valeur le rôle essentiel joué par les femmes dans le développement de leur communauté à travers le monde.

En Bolivie, les changements climatiques affectent durement la vie quotidienne des femmes, qui ont de plus en plus de difficulté à nourrir leurs familles. Les portraits suivants présentent quatre guerrières boliviennes. Chacune d’entre elles nous inspire en raison du combat qu’elle mène pour un monde meilleur.

Voici les gagnantes du concours: Julie Vendette ira se détendre au Spa Eastman ; Sophie Turbide dégustera un menu Dégustation du restaurant Europea en bonne compagnie et Carmen Grenier Miller prendra l’heure du thé au Birks Café.

Merci à tout le monde d'avoir participé en grand nombre (plus de 300 inscriptions !) mais surtout, de nous avoir fait découvrir des femmes exceptionnelles !

Les guerrières boliviennes d’Oxfam

Audia Pérez
Audia Pérez

Audia habite au sud-est de la Bolivie, dans la région du Chaco qui connaît huit mois de sécheresse par année. Pour remédier à la situation, Audia a actualisé les traditions de ses ancêtres guaraní. En collectant l’eau de pluie, elle réussit à cultiver du maïs, des fruits et des légumes. Sur sa terre, elle élève aussi du bétail et produit du miel, ce qui permet à sa communauté de se développer malgré l’aridité du climat.

Pour cette raison, Audia est une femme qui nous inspire.

Irene Guzman
Irene Guzman

Le déboisement menace de faire disparaître la forêt amazonienne en Bolivie. Loin d’être fataliste, Irene a pris les choses en main. Dans la jungle, elle cultive du cacao, des bananes et du manioc. Mais elle ne s’arrête pas là ! Elle plante également des arbres, notamment du cèdre et de l’acajou, pour contribuer à maintenir un équilibre entre les ressources forestières et alimentaires. Cette gardienne de la forêt réussit à nourrir sa communauté tout en perpétuant la magie de la nature.

Pour cette raison, Irene est une femme qui nous inspire.

Lucia Quispe
Lucia Quispe

Sous l’effet des changements climatiques, les glaciers andins fondent. L’eau potable se faisant de plus en plus rare, Lucia et sa communauté ont décidé de gérer collectivement cette ressource vitale. Elle peut ainsi cultiver du maïs, des patates, des haricots et des pois pour nourrir sa famille. Elle vend ses surplus au marché local ce qui permet aux gens de sa communauté d’avoir accès à une alimentation diversifiée. Grâce à elle, on ne mange pas des patates à tous les jours !

Pour cette raison, Lucía est une femme qui nous inspire.

Margarita Pacema
Margarita Pacema

Avec les changements climatiques, il est de plus en plus fréquent de voir les récoltes détruites par les inondations. Pour s’y adapter, Margarita s’est réapproprié les pratiques que ses ancêtres utilisaient pour gérer l’eau. Elle parvient ainsi à cultiver du maïs, du manioc, de la tomate, de la papaye et de la banane pour nourrir sa famille, et ce, malgré les caprices du climat.

Pour cette raison, Margarita est une femme qui nous inspire.


... Et les femmes championnes de CULTIVONS en Tanzanie

(Disponible en anglais seulement)




Pousses CULTIVONS
Suivez-nous sur :
  • Icône Facebook
  • Icône Twitter
  • Icône Flickr
  • Icône YouTube