pixel Facebook

Appel aux États membres de l’ONU, dont le Canada, de cesser d’alimenter la crise à Gaza et d’éviter une catastrophe humanitaire ainsi que des pertes civiles
encore plus importantes

MONTRÉAL/OTTAWA/TORONTO, 24 janvier 2024 – Aujourd’hui, des organisations humanitaires canadiennes œuvrant à Gaza se joignent à une alliance composée de 16 organisations internationales humanitaires et de défense des droits humains afin d’exhorter tous les États, y compris le Canada, à immédiatement cesser le transfert direct ou indirect d’armes, de pièces et de munitions vers Israël et les groupes armés palestiniens, tant qu’il existe un risque que ces éléments soient utilisés pour commettre ou faciliter de graves violations du droit international humanitaire ou des droits humains.

Selon des experts, la campagne militaire actuellement menée par Israël est maintenant considérée comme l’une des plus meurtrières et destructrices de l’Histoire récente. Des agences humanitaires, des groupes de défense des droits de la personne, des représentants des Nations Unies et plus de 153 États membres appellent à un cessez-le-feu depuis des mois, mais seul un court répit a eu lieu en novembre. De nombreux dirigeants à travers le monde ont exhorté le gouvernement israélien à réduire le nombre de victimes civiles. Toutefois, les forces de défense israéliennes continuent de tirer des armes explosives et des munitions dans des zones densément peuplées, sur l’ensemble du territoire de Gaza, entraînant la mort de plus de 25 000 personnes ainsi que des conséquences humanitaires désastreuses pour les habitants de Gaza, qui n’ont aucun endroit où aller pour se protéger.
La ligne de survie de Gaza, soit une aide humanitaire financée par la communauté internationale, est paralysée par l’intensité des hostilités. Des tirs sur des convois d’aide, des hôpitaux bombardés, des coupures récurrentes dans les communications, des routes endommagées, des restrictions sur les fournitures essentielles, une interdiction presque totale sur les fournitures commerciales, ainsi que des procédures bureaucratiques restrictives concernant l’envoi d’aide à Gaza ; tous ces facteurs ont conduit à une réponse humanitaire nettement insuffisante.
Bien que le Canada ne transfère actuellement pas d’armes vers des groupes armés palestiniens, les transferts d’armes du Canada vers Israël s’élevaient à 27 millions de dollars CAD en 2021, un sommet depuis 1987. Tous les États membres de l’ONU, dont le Canada, ont la responsabilité légale de prévenir les crimes d’atrocité et d’assurer la protection des civils ainsi que le respect du droit international humanitaire.
Des organisations humanitaires canadiennes exigent un cessez-le-feu immédiat et demandent au Canada de cesser le transfert d’armes et de suspendre immédiatement tout permis d’exportation d’armes vers Israël, tant qu’il existe un risque qu’elles soient utilisées pour commettre des violations du droit international humanitaire et des droits de la personne, y compris les pièces transférées aux États-Unis et destinées à Israël.

« Médecins du Monde exhorte le Canada à s’aligner sur son vote en faveur d’un cessez-le-feu, tenu lors de l’Assemblée générale des Nations Unies. Nous insistons sur la nécessité critique d’intervenir face à un assaut prolongé et dévastateur mené par bombardements et artillerie lourde sur une région mesurant 365 kilomètres carrés, où vivent 2,2 millions de personnes. Un cessez-le-feu ne s’étant pas encore concrétisé, un appel urgent est lancé au Canada, ainsi qu’aux autres pays, pour qu’ils suspendent rapidement tous les transferts d’armes vers les parties en conflit. Face à cette grave crise humanitaire, il s’agit d’une mesure vitale capable de sauver des vies. »

Nadja Pollaert

Directrice générale, Médecins du Monde Canada

« Le Comité central mennonite du Canada demeure profondément préoccupé par la catastrophe humanitaire se déroulant actuellement à Gaza. Nous exhortons le gouvernement canadien à faire tout ce qui est en son pouvoir, y compris la suspension de transferts d’armes et de permis d’exportation d’armes vers Israël, et à œuvrer en faveur d’un cessez-le-feu immédiat, d’une augmentation de l’aide humanitaire et du respect du droit international et des droits de la personne. À titre d’organisation humanitaire de consolidation de la paix ayant des dizaines d’années d’expérience, dont 75 années de présence en Israël et en Palestine, nous savons que la violence n’apportera ni la sécurité, ni une paix durable. L’heure est venue pour démontrer un leadership clair et engagé en faveur d’une paix juste et durable en Palestine et en Israël. »

Rick Cober Bauman

Directeur général, Mennonite Central Committee Canada

« Depuis plus de 100 jours, les frappes et opérations militaires à Gaza tuent en moyenne 250 Palestiniens par jour. Les 25 000 tonnes d’explosifs utilisées jusqu’ici ont non seulement mené à la perte de plus de 25 000 vies, elles bloquent également le déploiement de la réponse humanitaire requise. Les gouvernements qui exportent des armes vers les parties concernées doivent cesser immédiatement d’alimenter cette violence et ont l’obligation de prévenir des crimes de guerre potentiels. À ce stade, nous devons utiliser tous les moyens dont nous disposons pour éviter d’être complices de ces atrocités. »

Béatrice Vaugrante

Directrice générale, Oxfam-Québec

« Plus de 10 000 enfants ont perdu la vie, tandis que les survivants endurent l’inexprimable, tel que des blessures, des brûlures, des maladies, des soins médicaux inadéquats, des enlèvements et la perte d’êtres chers. Nous exhortons le gouvernement canadien à immédiatement cesser le transfert d’armes vers Israël et les groupes armés palestiniens. Malgré le soutien du gouvernement canadien à un cessez-le-feu et le vote du Conseil de sécurité des Nations Unies en faveur d’une amélioration de l’accès aux besoins humanitaires, la situation à Gaza s’est détériorée. Trop d’enfants à Gaza et en Israël sont confrontés à de graves violations de leurs droits, et une violation grave est une violation de trop. »

Danny Genwright

Président-directeur général, Save the Children Canada

« Humanité & Inclusion demande aux États, y compris le Canada, de cesser les transferts d’armes, de pièces et de munitions vers Israël et les groupes armés palestiniens. La protection des civils innocents, qui sont les dommages collatéraux de ce conflit depuis plus de 100 jours, est en jeu. Nous exigeons d’urgence un cessez-le-feu immédiat et durable qui mettra fin à la violence dans la bande de Gaza. »

Anne Delorme

Directrice générale, Humanité & Inclusion Canada

«Nous assistons à une catastrophe humanitaire ayant lieu à Gaza en ce moment même. Plus de 10000 enfants ont été tués par les bombardements d’Israël sur Gaza. Nous demandons au gouvernement canadien de respecter son engagement à soutenir un cessez-le-feu, y compris la suspension des transferts d’armes et des permis d’armement vers Israël, et à œuvrer en faveur d’un cessez-le-feu immédiat, d’une augmentation de l’aide humanitaire et du respect du droit international.» 

Usama Khan

PDG Islamic Relief Canada

SIGNATAIRES: 

  • Médecins du Monde Canada  
  • Mennonite Central Committee Canada   
  • Humanité & Inclusion Canada   
  • Islamic Relief Canada   
  • Oxfam-Québec  
  • Oxfam-Canada  
  • Save the Children Canada 

 

Contacts médias: 

flècheJe signe la pétition appelant à un cessez-le-feu

Vous avez une demande média?

portrait de Victoria AmigoVictoria Amigo
Agente des relations médiatiques et publiques

Téléphone: 514 606-4663 
Courriel : victoria.amigo@oxfam.org

Célébrons le mois de l'histoire des Noirs

X
Skip to content