barre

La Délégation des générations futures a mené plusieurs ateliers en ligne tout au long de la COP26 pour émettre une série de recommandations climatiques.

Rendre publiques les subventions versées aux secteurs générateurs de gaz à effet de serre, adopter des mesures qui favorisent la sobriété des modes de production et de consommation, réduire les inégalités d’accès à des espaces verts… Ce sont là quelques-unes des recommandations qui ont été adressées hier lors d’une rencontre virtuelle à plusieurs personnalités du monde politique et universitaire, dans le cadre de la COP 26 et de la programmation québécoise des Dialogues pour le climat, par la Délégation des générations futures.

Ce groupe d’une vingtaine de jeunes et personnes membres de la société civile, appuyé par Oxfam-Québec et l’Écothèque de l’Université de Montréal, a suivi en temps réel les principaux débats du sommet environnemental COP 26 de Glasgow et des Dialogues pour le climat. Partant du constat de la sous-représentation des jeunes aux tables de négociations climatique, la délégation a mené un travail de cocréation tout au long des dix derniers jours à travers un ensemble de rencontres virtuelles. Ces efforts ont débouché sur la rédaction d’un document de recommandations présentant plusieurs pistes de solutions face à l’urgence climatique.
Le texte, intitulé «  Plaidoyer des générations futures 2021 pour l’action climatique au Québec et au Canada », présente six priorités climatiques de la jeunesse québécoise.

Hier, ces recommandations ont été présentées à un panel de personnalités composé de : l’Honorable Rosa Galvez, sénatrice du Canada pour le Québec -Bedford; Alexandre Boulerice, député fédéral pour Rosemont- La Petite-Patrie; Graham Carr, recteur et vice-chancelier Université Concordia; Sophie d’Amours, rectrice de l’Université Laval; Émilise Lessard-Thérien, députée de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Assemblée Nationale du Québec; Kristina Michaud, députée d’Avignon-La Mitis-Matane-Matapedia et porte-parole en matière de changements climatiques; Sylvain Gaudreault, député de Jonquière, Assemblée nationale du Québec.

La discussion a permis aux personnes membres de la délégation présentes à l’évènement de faire entendre leurs revendications et aux personnalités participantes de leur apporter des éléments de réponses.

« Cela a été une super expérience, tout le monde dans le groupe s’est impliqué de manière très sincère et passionnée, a déclaré la coordonnatrice de la Délégation des générations futures, Alexandra Nadeau. Les recommandations qui sont faites sont appuyées par un travail de documentation important, elles sont légitimes et nécessaires. À travers ce plaidoyer ce sont la société civile et la jeunesse québécoise qui s’expriment »

Alexandra Nadeau

Coordonnatrice de la Délégation des générations futures

Au cours des prochains mois, les recommandations rédigées par la Délégation des Générations Futures vont continuer d’être partagées aux décideuses et décideurs afin de faire entendre la voix de la jeunesse québécoise dans la lutte face à l’urgence climatique.

Vous avez une demande média?

Camille Garnier
Agent des relations médiatiques et publiques
Cellulaire: 514 513-0506
Courriel: camille.garnier@oxfam.org

Notes :

  • La Délégation des générations futures, en partenariat avec l’Écothèque a été financée par Affaires mondiales Canada.
  • Oxfam-Québec plaide en faveur d’une relance verte, juste et équitable. Découvrez nos propositions ici : https://oxfam.qc.ca/campagne/climat-de-justice/