barre

5 mai 2021– En réponse à l’annonce faite aujourd’hui que le représentant américain au commerce soutient la renonciation aux droits de propriété intellectuelle sur les vaccins COVID-19, voici ce qu’a déclaré la directrice générale d’Oxfam-Québec Denise Byrnes :

« Nous saluons la décision importante qu’a prise aujourd’hui l’administration Biden-Harris de se déclarer en faveur d’une levée du monopole pharmaceutique en ce qui concerne les vaccins contre la COVID-19. C’est un pas important pour produire plus de vaccins et favoriser un accès pour toutes et tous, partout dans le monde, à la vaccination. En tant que membre de l’Alliance en faveur d’un vaccin universel, Oxfam réclame depuis des mois que les pays riches cessent de faire barrage à la proposition soutenue par plus de 60 pays et que celle-ci soit adoptée à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). »

Oxfam-Québec et Oxfam-Canada ont interpellé en mars dernier le premier ministre du Canada Justin Trudeau à ce sujet dans une lettre ouverte, mais le Canada n’a toujours pas apporté son soutien à la dérogation en question.

« Nous espérons que le geste fort posé par l’administration américaine inspirera le gouvernement canadien et que celui-ci sortira de sa neutralité pour finalement appuyer lui aussi la levée du monopole pharmaceutique. Le président Biden et la représentante américaine au commerce, Katherine Tai, ont montré la voie en donnant la priorité à la santé publique sur les profits privés. »

Abby Maxman, présidente et directrice générale d’Oxfam America, a fait la déclaration suivante :

« Le relâchement de l’emprise monopolistique des sociétés pharmaceutiques sur ces vaccins vitaux est une étape essentielle vers une augmentation de la fabrication qui conduirait à une immunisation mondiale, aidant ainsi les États-Unis et tous les autres pays. Nous attendons maintenant de la Maison Blanche qu’elle prenne l’initiative d’un résultat fort à l’OMC, qu’elle insiste de toute urgence sur le transfert de technologies par le biais du pool d’accès aux technologies Covid-19 de l’Organisation mondiale de la santé, et qu’elle investisse stratégiquement dans la mise en place de centres régionaux de vaccination pour vaincre cette pandémie et les suivantes. »

« L’horrible situation en Inde est un avertissement pour nous tous : si nous n’agissons pas de toute urgence pour partager la technologie des vaccins et développer la fabrication afin que chacun, partout, puisse avoir accès à ces vaccins qui sauvent des vies, nous n’aurons jamais le dessus sur la COVID, nulle part. »

Contact médias :
Camille Garnier
Agent médias et relations publiques Oxfam-Québec
514 513-0506 | camille.garnier@oxfam.org