L’Observatoire jeunesse Oxfam-Québec

Mandat de l’OJOQ

L’Observatoire jeunesse Oxfam-Québec est un comité consultatif permanent du conseil d’administration d’Oxfam-Québec qui a pour mandat général de contribuer stratégiquement aux orientations, à la réflexion et aux interventions d’Oxfam-Québec en matière de jeunesse et d’en assurer le rayonnement sur la scène nationale et internationale. Il sensibilise également le conseil d’administration aux enjeux émergents du développement.

Composition

L’Observatoire jeunesse est constitué de 20 membres jeunes âgés de 18 à 35 ans, de trois membres experts sur la thématique jeunesse, d’une personne de la permanence et de deux membres du conseil d’administration d’Oxfam-Québec. L’OJOQ procède à l’élection de sa présidente ou son président. Les rencontres de l’Observatoire ont lieu en moyenne sept fois par année et se déroulent à Montréal. Outre ces rencontres, les membres s’investissent dans un ou plusieurs comités de travail (voir plus bas pour plus d’information sur les comités).

L’engagement des membres de l’OJOQ est bénévole.

En 2016-2017, l’OJOQ se concentre sur les trois chantiers suivants :

  •    Se positionner comme un leader en participation des jeunes au sein des instances décisionnelles des OCI.
  •    Contribuer à la mise en place de l’expertise jeunesse au sein d’Oxfam-Québec.
  •    Faire rayonner l’OJOQ à travers la construction d’un réseau international et de l’engagement public.

Organisation

Des comités de travail formés de membres de l’OJOQ assurent le suivi de chacun de ces chantiers. L’OJOQ compte également un comité communications et un comité financement. Un comité exécutif, formé de la présidente, de la coordonnatrice et de la secrétaire, s’assure du fonctionnement général de l’OJOQ ainsi que de la réalisation du plan de travail annuel.
Le fonctionnement de l’OJOQ assure une grande autonomie à chacun de ses comités.

Activités passées

  • 10 novembre 2016 : Participation au panel organisé par Oxfam-Québec “DéTrompez-vous, les médias aiment aussi les jeunes!” lors des Journées québécoises de la solidarité internationale .
  • 9-14 août 2016 : Participation au Forum social mondial à Montréal et au Sommet jeunesse. On a organisé la conférence “Comment les jeunes peuvent-ils prendre leur place dans les instances décisionnelles”.
  • 13 novembre 2014 à Montréal : Au-delà des stages, quelle place pour les jeunes en coopération internationale ? Événement organisé par l’OJOQ en collaboration avec l’AQOCI et le Certificat en coopération internationale de l’Université de Montréal dans le cadre des Journées québécoises de la solidarité internationale.

Se joindre à l’OJOQ

Chaque année, l’Observatoire jeunesse Oxfam-Québec recrute de nouveaux membres pour combler certains sièges au sein de son équipe.

Vous êtes intéressé ? Vous avez des questions ? Nous vous invitons à nous contacter par courriel : [email protected]

Les membres de l’OJOQ

Le renforcement du pouvoir des jeunes dans le milieu de la coopération internationale demeure une grande priorité pour l’Observatoire et se traduit dans ses projets en cours. Nous sommes convaincus que les jeunes doivent exercer un rôle de premier plan dans le domaine de la coopération internationale. À la fois créatifs et ambitieux, leur contribution à l’instauration de modèles de développement alternatifs et au déploiement de pratiques novatrices est incontestable. L’OJOQ nous permet de nous rassembler, de nous organiser et d’agir pour influencer le milieu de la solidarité internationale.

Fouzia Bazid
Diplômée d’un baccalauréat en études internationales et d’une maîtrise en affaires publiques et internationales je suis passionnée par la justice sociale et le développement durable. Ma vocation s’est concrétisée au début de mes études lorsque je me suis engagée pour la promotion des droits humains avec Amnistie Internationale Canada Francophone et Canadiens pour la Justice et la Paix au Moyen-Orient. Par la suite je me suis engagée dans le collectif du Forum social mondial pour l’organisation du FSM 2016. Je suis actuellement membre de l’Observatoire jeunesse d’Oxfam Québec et je représente le Québec sur le conseil d’administration du Réseau Canadien du Commerce Équitable. Finalement, mon engagement m’a permis d’être chargée de projets à l’Association québécoise du commerce équitable.

Godly L. Césaire
Originaire d’Haïti et au Québec depuis 2011. Je suis étudiant en informatique. Dès mon arrivée, je m’implique dans divers organismes à vocation sociale et culturelle. Aider les autres a toujours été pour moi un devoir . Membre de l’escouade bénévole d’Oxfam-Québec depuis 2015. En tant que membre de l’Observatoire jeunesse Oxfam-Québec (OJOQ), je souhaite contribuer à une société dynamique qui présente plus de perspectives d’évolution pour les jeunes générations dans le respect de leurs droits et valeurs démocratiques, à l’abri de l’exclusion et de la discrimination.

Émile Chapdelaine
Grandement préoccupé par la justice sociale et les changements climatiques, je suis étudiant au collégial et impliqué avec Oxfam-Québec depuis quatre ans. Le projet magasin du monde, qui vise à promouvoir le commerce équitable, a été implanté dans mon école secondaire il y a quatre ans et est devenu ma porte d’entrée à l’engagement citoyen. Débutant par une présentation lors de la conférence nationale du commerce équitable de 2015, suivi d’une participation comme panéliste sur l’engagement des jeunes au forum social mondial 2015 et finalement du lobby tour d’Oxfam-Québec en novembre 2016, je tente de faire entendre ma voix. Finalement, je fais partie du comité de Mont-St-Hilaire ville équitable afin de promouvoir le commerce équitable au niveau de ma communauté.

Laurent Côté-De Lagrave
Je m’appelle Laurent et je suis encore au tout début de mon parcours académique; je commence l’université en septembre 2019. Je suis intéressé par l’histoire, les relations internationales, la philosophie et j’ai un intérêt particulier pour la solidarité internationale. En effet, ayant eu le privilège de participer à une expérience d’initiation à la solidarité internationale avec Oxfam-Québec, au Bénin, lors de l’été 2018, je me suis totalement ouvert à ce médium de changement. Ainsi, j’espère sincèrement pouvoir, à travers mon rôle à l’OJOQ, encourager davantage les jeunes à participer à cet effort collectif qu’est de rassembler des communautés.

Florence Allard-Buffoni
Passionnée de solidarité internationale, j’ai étudié en développement international et gestion de projets (Université de Lund, Suède) et cumule plus de cinq ans d’expérience de recherche et de pratique dans le domaine. Au fil de mes expériences, j’ai pu approfondir certains thèmes comme l’autonomisation (empowerment) des groupes marginalisés, la participation des jeunes et l’utilisation des nouvelles technologies d’information et de communication dans les projets de solidarité. Après des expériences de stage et de travail en Amérique latine, en Afrique de l’Ouest et au Québec, je travaille maintenant comme analyste en évaluation pour des programmes de développement international. L’OJOQ est une excellente opportunité pour moi de contribuer à augmenter et à bonifier l’implication des jeunes, pour faire reconnaître et mettre à profit leur énorme potentiel.

Rosalie Dumont
Je suis présentement à ma dernière année au baccalauréat en Affaires publiques et relations internationales à l’Université Laval. Je m’intéresse grandement aux enjeux de la coopération internationale ainsi qu’au développement durable, plus particulièrement à tout ce qui touche les droits humains et les changements climatiques. Je désire poursuivre mes études à la maîtrise en droit international afin de promouvoir ces valeurs qui me sont chères et travailler dans un domaine qui me passionne pour des organismes qui croient à l’importance de la société civile. L’OJOQ est ainsi pour moi le moyen par excellence de partager des expériences de vie et de militer pour un monde plus juste et plus équitable pour tous.

Agnès Mager Grandmaison
Détentrice d’un diplôme en environnement, Agnès a aussi une grande passion pour la coopération internationale. Après un stage au Sénégal avec Mer et Monde, elle s’est joint à l’équipe de formateurs des stagiaires internationaux. Ensuite, elle a fait un stage Québec Sans Frontières chez Alternatives en tant qu’adjointe à la programmation QSF. Maintenant agente de sensibilisation en environnement pour la ville de Vaudreil-Dorion, elle souhaite aujourd’hui faire rayonner l’implication des jeunes en prenant part à l’Observatoire Jeunesse Oxfam Québec.

Melissa Embriaco
Titulaire d’une maîtrise en Science Politique et un baccalauréat en développement international et la mondialisation, je suis membre de l’Observatoire Jeunesse d’Oxfam Québec depuis plus de dix ans. Je milite au sein de l’OJOQ pour promouvoir la place des jeunes chez Oxfam-Québec et dans la coopération internationale, une place au-delà des stages. J’ai participé à plusieurs stages en coopération en Amérique Latine et je travaille présentement en administration dans le secteur privé. Je reste connecter à la coopération via mon implication chez Oxfam-Québec.

Alessandra Pozzi
Complètement fascinée par les cultures étrangères et animée d’une grande soif d’apprendre, mon implication citoyenne vise à lutter pour la justice sociale et l’inclusion. J’ai graduée de l’Université Concordia au baccalauréat en science politique et espagnol avec une mention de grande distinction et complétée plusieurs séjours d’études à l’étranger, dont à Cambridge et SciencesPo. Suite à des expériences de stage en Amérique latine, je travaille maintenant depuis plus de trois ans au sein d’un organisme de coopération internationale. Je poursuis également des études de façon ponctuelle, notamment en gestion de projet au cycle supérieur, ainsi qu’en langue arabe et portugais.

Abdellatif Rouchdi
Diplômé du baccalauréat en Science politique et Relations internationales, finissant à la maîtrise en Droit international et Politique internationale, je suis passionné par les enjeux politiques globaux et l’engagement citoyen. Je travaille auprès d’un organisme communautaire qui promeut des valeurs d’inclusion sociale et de solidarité auprès des jeunes de la grande région de Montréal pour qu’ils soient outillés pour devenir les acteurs du changement de demain.

Noémie Racine
Depuis mon plus jeune âge j’ai une grande curiosité pour les différents cultures et la compréhension de chacun. M’impliquer auprès de personnes de différents milieux et cultures et lutter pour un monde plus juste m’a toujours appelé. J’ai donc participé à des stages au Bénin, Vietnam et Islande ainsi que dans différents projet, afin de développer mes connaissance et ma compréhension du monde. Bachelière en gestion des ressources humaines de l’UQAM, je travail dans le secteur communautaire et par l’OJOQ je complète mon implication auprès des jeunes afin de faire entendre notre voie.