COVID-19 : Prévenir la propagation du coronavirus dans les régions à risque

lavage-mains-soudan-sud-1200x630

Photo: En plus de distribuer des savons, des seaux et des tablettes de traitement de l'eau, Oxfam enseigne les bonnes pratiques d'hygiène pour prévenir la propagation de maladies, comme le choléra sur l'île de Gondokoro, au Soudan du Sud.

Alors que la propagation de la COVID-19 s’accélère, Oxfam est très préoccupée des effets de cette crise sur les populations les plus vulnérables. C’est pourquoi elle est à pied d’œuvre partout dans le monde afin de freiner la propagation du virus dans les régions à risque.

Les Québécoises et Québécois font preuve d’une impressionnante solidarité en ces temps difficiles. Nous ne sommes pas impuissantes et impuissants face à cette crise : nous pouvons agir. En faisant un don, nous donnons aux populations du Sud les moyens de réagir maintenant, avant que la pandémie devienne incontrôlable. Faire un don, c’est le geste le plus concret que nous pouvons poser pour sauver des vies.

Réduire les risques de contamination à la COVID-19

N'attendons pas que le nombre de cas confirmés atteigne ceux observés en Chine et en Italie! Il est indispensable d'agir dans les régions à risque pour freiner la propagation de la COVID-19. Nos efforts dans les pays en développement visent principalement à réduire les risques de contamination là où les systèmes de santé sont souvent peu développés ou inaccessibles aux populations les plus éloignées des cliniques médicales ou des centres hospitaliers.

« Au Québec, alors que notre système de santé est solidement implanté dans toutes les régions, notre gouvernement prend des mesures exceptionnelles pour s’assurer que la courbe de progression de la maladie s’aplanisse le plus possible et que notre réseau de santé puisse répondre aux besoins des personnes infectées. Imaginez les conséquences qu’aurait un afflux massif de personnes infectées dans des pays où les infrastructures de base sont quasi inexistantes. Il est de notre devoir, en tant qu’organisation humanitaire spécialisée en eau, hygiène et assainissement, de déployer tous les efforts pour lutter contre la propagation de la COVID-19, et c’est notre priorité présentement. »
- Denise Byrnes, directrice générale d'Oxfam-Québec.

Sensibiliser aux mesures d'hygiène pour contrer le virus

En s’appuyant sur sa vaste expérience en hygiène et assainissement, Oxfam-Québec redouble d’effort pour intervenir auprès des communautés qui pourraient être les plus susceptibles de contracter la maladie COVID-19.

« Nous évaluons présentement la situation dans les pays où nous intervenons afin de cibler les sites de plus grande vulnérabilité, et poursuivons notre travail de prévention des maladies infectieuses dans les communautés où nos ressources sont déjà à l’œuvre », soutient Denise Byrnes.

Grâce au soutien financier d’Affaires mondiales Canada, Oxfam-Québec poursuit son travail en eau et assainissement en Syrie, en Irak et au Liban, tout en sensibilisant et formant les organisations locales en matière de promotion de la santé publique.

Ce travail de prévention, notamment par la sensibilisation et la formation aux mesures d’hygiène, est réalisé avec les partenaires locaux d’Oxfam. Il s’appuie sur une approche communautaire qui a déjà fait ses preuves.

Par exemple, en République démocratique du Congo (RDC), la maladie à virus EBOLA faisait encore des ravages il y a quelques mois à peine. Elle est actuellement en période de recul important et nos experts prévoient bientôt une éradication de la maladie.

Prévenir la transmission de la maladie COVID-19

Oxfam travaille dans 65 pays pour répondre à la crise et aider à sauver des vies, en collaboration avec des partenaires locaux, des ministères de la santé et des agences clés des Nations-Unies. Par exemple:

  • Au Bangladesh, à Cox’s Bazar où plus de 855 000 Rohingyas vivent dans des camps de fortune, Oxfam a déjà renforcé les mesures préventives notamment en distribution des savons et en installant des stations de lavage des mains pour aider quelque 70 000 personnes réfugiées.

  • En Jordanie, à Zaatari, dans le plus grand camp de personnes réfugiées en provenance de la Syrie au monde, Oxfam a déjà commencé à sensibiliser 2 000 enfants à l’hygiène et à l’importance de se laver les mains. L’objectif serait de desservir 78 000 personnes en eau, hygiène et assainissement.

  • En République démocratique du Congo, Oxfam travaille avec des partenaires pour former des bénévoles afin de fournir des conseils aux communautés locales. Nous fournirons également des kits d'hygiène et mettrons en place des installations de lavage des mains, des points d'eau et des latrines pour soutenir les mesures de distanciation sociale et assurer la sécurité des femmes et des filles.

  • Au Burkina Faso, où 780 000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays, Oxfam travaille actuellement dans certaines des plus grandes zones de personnes déplacées internes pour s’assurer que les communautés d’accueil et les personnes déplacées ont accès à l’eau potable.

  • Au Yémen, après cinq ans de conflit, seulement la moitié des centres de santé du pays fonctionne et environ 17 millions de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. Oxfam prévoit d'intervenir en formant des bénévoles en santé communautaire pour sensibiliser la population au virus et aux façons de le prévenir.

  • En Italie, nous avons lancé un appel pour financer des appareils de ventilation pour les hôpitaux italiens et des équipements de protection pour les travailleuses et travailleuses de la santé, tels que des gants. Nous soutenons également les enseignantes et enseignants pour travailler en ligne.

  • À Hong Kong, nous avons donné 110 000 masques ainsi que des désinfectants à l'alcool pour les mains aux personnes qui nettoient les rues et aux communautés défavorisées.

Les 9 mesures de prévention contre le coronavirus (COVID-19)

  1. Lavez-vous régulièrement les mains avec de l’eau et du savon (pendant au moins 20 secondes) ou avec un désinfectant à base d’alcool, en particulier avant de manipuler et de consommer des aliments et après avoir toussé ou éternué.
  2. Utilisez des mouchoirs jetables lorsque vous toussez ou éternuez, puis jetez-les soigneusement et rapidement. Si vous n’avez pas de mouchoirs à portée de main
  3. Toussez ou éternuez dans le creux de votre coude (sur vos vêtements) et évitez de vous couvrir la bouche avec les mains
  4. Prévoyez un désinfectant pour les mains à base d’alcool 
  5. Évitez de vous toucher le visage, en particulier la bouche, les yeux et le nez
  6. Le port d’un masque médical peut contribuer à limiter la propagation de certaines maladies respiratoires. Toutefois, le seul port d’un masque ne permet pas d’enrayer les infections et il est nécessaire de prendre d’autres mesures de prévention, notamment pratiquer l’hygiène des mains et des voies respiratoires ainsi qu’éviter les contacts étroits en gardant une distance d’au moins 1 mètre avec les personnes qui semblent malades, qui toussent et qui éternuent.
  7. Évitez de partager vos effets personnels.
  8. Assurez-vous de bien cuire les viandes et les œufs avant de les consommer.
  9. Évitez tout contact non protégé avec les animaux d’élevage ou sauvages (vivants ou morts).

don doublé fêtes