pixel Facebook

BURKINA FASO : Favoriser une agriculture résiliente au climat

L’épuisement des sols et la déforestation limitent les capacités agricoles au Burkina Faso. Ces changements climatiques ont aussi pour effet de menacer la sécurité alimentaire dans le pays. L’accès durable à de la nourriture passe désormais par une agriculture résiliente au climat. C’est pourquoi Oxfam-Québec œuvre avec ses partenaires locaux pour soutenir les communautés rurales. Ensemble, nous travaillons pour le développement de techniques agricoles adaptées aux conditions climatiques, tout en mettant l’accent sur les droits fonciers et l’implication des femmes et des jeunes.

Projet d’agriculture résiliente au climat (PARC)

personne

1 300 personnes soutenues
(60 % de femmes)

planète

Nord du Burkina Faso
(Communes de Bassi
et Gomponsom)

horloge

2020 – 2023
(Fin du projet décembre 2023)

Améliorer la sécurité alimentaire par l’agriculture durable

En raison de la désertification, un tiers du territoire est dégradé au Burkina Faso. Cette tendance progresse chaque année à hauteur de 360 000 hectares, selon la FAO. En plus des conflits et des effets de la COVID-19 sur l’économie, ce recul des terres cultivables empêche les populations de se nourrir adéquatement.

En effet, une personne sur 5 dans le pays est en situation d’insécurité alimentaire, d’après les dernières estimations du Food Security Cluster. Ce taux a même augmenté de 213 %, depuis l’année passée (Oxfam, 2021). Et alors que 80 % de la population vit de l’agriculture, 40 % vit sous le seuil national de pauvreté (Banque Mondiale, 2021).

Dynamiser le secteur agricole par des procédés viables

Dynamiser le secteur agricole est une question vitale dans le pays. Avec le soutien de nos partenaires locaux, les communautés rurales sont accompagnées dans l’application de techniques durables. En misant sur l’agroforesterie et une agriculture régénérative sobres en carbone, les productions agricoles seront plus résilientes au climat.

Le projet PARC prévoit la mise en place de 40 hectares de parcelles d’agroforesterie et de 2 hectares de jardins maraîchers collectifs. En plus des bénéfices environnementaux, ces cultures permettront aux communautés rurales de s’alimenter et de générer des revenus. Par ailleurs, la tenue de formations sur l’entretien des parcelles favorisera l’autonomie des communautés, une fois le projet terminé.

loupe

Le saviez-vous?

L’agroforesterie est un mode d’exploitation des terres. Elle associe les arbres à la culture agricole ou l’élevage. Cette combinaison permet de diversifier les productions, tout en favorisant la protection des sols.

Mettre des terres cultivables à disposition des femmes

planteMême si l’égalité des droits entre les femmes et les hommes est prévue dans le pays, les normes sociales ont tendance à exclure les femmes de la propriété sur la terre.

Ne pouvant cultiver librement, les femmes ont plus de difficulté pour se nourrir, nourrir leur famille ou tirer un revenu de leur production. Afin d’accroître leur autonomie, le projet PARC vise notamment la sensibilisation des autorités locales à la question des droits fonciers accordés aux femmes sur les terres cultivables.

Outiller la jeunesse dans la lutte aux changements climatiques

réchauffement climatiqueC’est la future génération qui subira le plus durement les conséquences des aléas climatiques. La jeunesse rurale a donc un rôle important à jouer dans la protection de l’environnement.

Le projet permettra d’outiller les jeunes des communautés rurales dans la promotion de pratiques résilientes et la conduite d’actions d’influence. Plus de 400 jeunes seront formés au plaidoyer, afin de convaincre les autorités d’agir dans la lutte aux changements climatiques.

Améliorer le quotidien de toute une communauté

D’ici 2023, ce projet favorisera une agriculture résiliente au climat, et bien plus encore.

arrosoir

Valorisation de 40 hectares de parcelles par l’agroforesterie et une agriculture régénérative

réchauffement climatique

Formation en techniques d’agroforesterie et d’agriculture régénérative sobres en carbone

plantation

Création de jardins maraîchers collectifs sur 2 hectares 

discussion

Sensibilisation des autorités locales à l’importance d’accorder des droits fonciers aux femmes

mégaphone

Formation de 440 jeunes au plaidoyer afin d’influencer les politiques locales en matière de lutte contre les changements climatiques 

Ce projet est mené en partenariat avec :

Environnement Québec
Viim Baore
Groupe Recherche Accès Foncier
Association pour l'éducation et l'environnement

Pour aller plus loin

flècheDécouvrir d’autres projets menés à l’international

flècheConsidérer les crises humanitaires 

flècheCoNSulter les MANDATS DISPONIBLES

Célébrons le mois de l'histoire des Noirs

X
Share This
Skip to content