pixel Facebook

Changements climatiques :
Comment ils affectent les jeunes ?

Jeunes militant pour la justice climatique lors de la Marche Monde organisée à Montréal par Oxfam-Québec en 2019. Photo : La Boite 7

Les jeunes devront composer avec les effets dramatiques du réchauffement climatique alors qu’ils y ont peu contribué. Au-delà de cette injustice inter-générationnelle, les jeunes font partie des personnes parmi les plus vulnérables de la planète. À ce titre, la jeunesse est particulièrement exposée aux conséquences des changements climatiques. Comment? Au moins, sept raisons l’expliquent.

Les jeunes dépendent de l’agriculture pour leur survie

Les aléas climatiques, comme les sécheresses, affectent les récoltes. Ces événements favorisent le manque de nourriture ou d’eau. Ils peuvent aussi causer des famines.

Or, pour 80 % de la population la plus pauvre du monde, l’agriculture est la principale source de revenu. Et près de 90 % des jeunes âgés de 10 à 24 ans vivent dans les pays en développement.

ampoule
Le saviez-
vous?

1,8 milliard de jeunes âgés de 10 à 24 ans peuple la planète

Nations unies (2020)

Marietou est une jeune mère de 4 enfants vivant de l’élevage et l’agriculture dans le village de Luguri, au Burkina Faso. Elle nourrit ses chèvres grâce à des tiges de sorgho séchées. Photo : Samuel Turpin / Oxfam

Les jeunes perdent leur emploi en premier lors de crises

Assia, 24 ans, a quitté l’école il y a plusieurs années. Mais elle a décidé d’apprendre la couture en vue d’ouvrir son entreprise, en Tunisie. Photo : Lotte Ærsøe / Oxfam

La crise climatique pourrait entrainer des perturbations économiques. Et, en cas de crise économique, comme celle de 2008, ce sont surtout les jeunes qui perdent leur emploi en premier. Pourquoi? Parce que les jeunes :

robinet

ont moins d’années d’expérience ou d’ancienneté

robinet

n’ont parfois pas terminé leur scolarité

robinet

et sont surreprésentés dans les emplois informels, temporaires et précaires.

ampoule
Le saviez-
vous?

Le taux de chômage mondial des jeunes devrait atteindre 14,9 % cette année

Nations unies (2022)

Les aléas climatiques, comme les sécheresses, affectent les récoltes. Ces événements favorisent le manque de nourriture ou d’eau. Ils peuvent aussi causer des famines.

Or, pour 80 % de la population la plus pauvre du monde, l’agriculture est la principale source de revenu. Et près de 90 % des jeunes âgés de 10 à 24 ans vivent dans les pays en développement.

ampoule
Le saviez-
vous?

Le taux de chômage mondial des jeunes devrait atteindre 14,9 % cette année

Nations unies (2022)

Assia, 24 ans, a quitté l’école il y a plusieurs années. Mais elle a décidé d’apprendre la couture en vue d’ouvrir son entreprise, en Tunisie. Photo : Lotte Ærsøe / Oxfam

La santé des plus jeunes est menacée par la crise climatique

De nombreux enfants souffrent en raison de facteurs liés à l’environnement. En effet, la pollution de l’air et le manque d’accès à l’eau potable notamment ôtent la vie à 26 % des enfants de moins de cinq ans.

Chaque année, ils sont des centaines de milliers dans le monde à mourir de maladies respiratoires, comme la pneumonie, ou de maladies liées à l’eau, comme la diarrhée, selon l’Organisation mondiale de la santé.

ampoule
Le saviez-
vous?

Une étude révèle que l’anxiété liée au climat affecte la vie quotidienne de plus de 45 % des jeunes âgés de 16 à 25 ans

The Lancet (2021)

Samira traverse des eaux en crue avec son père, après le passage du cyclone Kenneth au Mozambique. Dans leur village de Pemba, le seul établissement de santé à été détruit. Photo : Tommy Trenchard / Oxfam

Les aléas climatiques nuisent à l’éducation des jeunes

Les phénomènes climatiques extrêmes, tout comme la pauvreté, poussent les jeunes à abandonner leurs études pour soutenir leur famille.

De plus, les catastrophes naturelles détruisent les bâtiments scolaires et les routes, tandis que les écoles intactes servent souvent d’abris d’urgence.

Ces événements notamment empêchent les jeunes d’accéder à l’éducation.

ampoule
Le saviez-
vous?

Les inondations de 2010 au Pakistan ont détruit 10 000 bâtiments scolaires

Nations unies (2011)

Alex a quitté seul le Salvador pour trouver une vie meilleure au Guatemala. Il a abandonné l’école à l’âge de 15 ans pour soutenir sa mère devenue veuve. Photo : Alyssa Eisenstein / Oxfam

Alex a quitté seul le Salvador pour trouver une vie meilleure au Guatemala. Il a abandonné l’école à l’âge de 15 ans pour soutenir sa mère devenue veuve. Photo : Alyssa Eisenstein / Oxfam

Les phénomènes climatiques extrêmes, tout comme la pauvreté, poussent les jeunes à abandonner leurs études pour soutenir leur famille.

De plus, les catastrophes naturelles détruisent les bâtiments scolaires et les routes, tandis que les écoles intactes servent souvent d’abris d’urgence.

Ces événements notamment empêchent les jeunes d’accéder à l’éducation.

ampoule
Le saviez-
vous?

Les inondations de 2010 au Pakistan ont détruit 10 000 bâtiments scolaires

Nations unies (2011)

Les aléas climatiques forcent les familles à se séparer

Parmi les 59 millions de personnes déplacées en 2021, une majorité l’était en raison des effets des changements climatiques, selon l’ONU. La face cachée de cette migration forcée est la séparation des familles.

En général, les familles ne migrent pas nécessairement ensemble. Elles se dispersent plutôt en fonction des ressources disponibles et des possibilités de subsistance.

ampoule
Le saviez-
vous?

Une étude révèle que la plus grande inquiétude exprimée par des 10-18 ans au Botswana était d’être séparés de leur famille lors de sécheresses

Bien que le poisson se fait plus rare au Ghana, des saisonnières vont travailler à Axim, sur le littoral. Elles sont parfois accompagnées de certains de leurs enfants. Photo : Nana Kofi Acquah / Oxfam (dans le cadre d’un projet financé par l’UE)

La voix des jeunes est peu entendue

Alors que les jeunes sont particulièrement affectés par la crise climatique, ils sont largement exclus des espaces décisionnels. Seulement 2,6% des parlementaires dans le monde ont moins de 30 ans.

Pire encore, les jeunes qui militent pour l’environnement le font parfois au péril de leur vie. Par exemple :

  • Trois jours avant les grèves étudiantes de septembre 2019 pour le climat, la police a brutalement battu des jeunes manifestant à Soacha, une petite ville près de la capitale colombienne de Bogota.
  • En novembre 2019, Paulo Paulina Guajajara, un défenseur des terres indigènes brésiliennes a été assassiné par des exploitants forestiers illégaux dans le territoire indigène d’Araribóia, une région frontalière de l’Amazonie.

Njabulo, 25 ans, réalise une peinture murale dans une station de bus de Grabouw, en Afrique du Sud, pour sensibiliser aux changements climatiques. Photo : Tommy Trenchard / Oxfam (projet financé par l’Union européenne)

Njabulo, 25 ans, réalise une peinture murale dans une station de bus de Grabouw, en Afrique du Sud, pour sensibiliser aux changements climatiques. Photo : Tommy Trenchard / Oxfam (projet financé par l’Union européenne)

Alors que les jeunes sont particulièrement affectés par la crise climatique, ils sont largement exclus des espaces décisionnels. Seulement 2,6% des parlementaires dans le monde ont moins de 30 ans.

Pire encore, les jeunes qui militent pour l’environnement le font parfois au péril de leur vie. Par exemple :

  • Trois jours avant les grèves étudiantes de septembre 2019 pour le climat, la police a brutalement battu des jeunes manifestant à Soacha, une petite ville près de la capitale colombienne de Bogota.
  • En novembre 2019, Paulo Paulina Guajajara, un défenseur des terres indigènes brésiliennes a été assassiné par des exploitants forestiers illégaux dans le territoire indigène d’Araribóia, une région frontalière de l’Amazonie.

Les jeunes perdent leur culture traditionnelle

Les peuples autochtones, qui vivent dans plus de soixantedix pays, sont parmi les plus vulnérables aux changements climatiques. En effet, environ 80% de la biodiversité qui subsiste dans le monde se trouve sur leurs territoires.

Outre les dangers liés au climat auxquels sont confrontés tous les jeunes, les communautés autochtones risquent de perdre leurs connaissances écologiques traditionnelles et leur identité culturelle.

ampoule
Le saviez-
vous?

Une étude révèle que de jeunes Inuits de 12 à 25 ans éprouvent une forte inquiétude face aux changements climatiques

Performance artistique lors de la Marche Monde 2018 à Montréal. Photo : La Boite 7 / Oxfam-Québec

Pour aller plus loin

flècheConsulter nos campagnes actuelles

flècheDécouvrir nos projets à l’international

flècheEn savoir plus sur Oxfam-Québec

Célébrons le mois de l'histoire des Noirs

X
Share This
Skip to content