pixel Facebook

Montréal, 29 janvier 2024 – Oxfam ainsi que 19 autres organisations humanitaires, sont profondément préoccupées et indignées à l’effet que certains des plus grands donateurs aient suspendu leur financement à l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), le principal fournisseur d’aide pour des millions de Palestiniens à Gaza et dans la région. La coupure de l’aide survient au milieu d’une catastrophe humanitaire qui s’aggrave chaque jour un peu plus à Gaza.

 La suspension des financements par les États donateurs aura un impact sur l’aide vitale à plus de deux millions de civils, dont plus de la moitié sont des enfants, qui dépendent de l’aide de l’UNRWA à Gaza. La population est confrontée à la faim, à une famine imminente et à la propagation d’une épidémie en raison des bombardements aveugles et continus d’Israël et de la privation délibérée d’aide à Gaza.

 Nous saluons l’enquête rapide menée par l’UNRWA sur l’implication présumée d’un petit nombre de membres du personnel des Nations unies dans les attaques du 7 octobre. Nous sommes choqués par la décision imprudente de couper une bouée de sauvetage à une population entière par certains des mêmes pays qui avaient demandé à ce que l’acheminement de l’aide à Gaza soit renforcée et que les humanitaires soient protégés dans l’exercice de leur travail. Cette décision intervient alors que la Cour internationale de Justice a ordonné une action immédiate et conservatoire pour garantir la fourniture d’une aide humanitaire aux civils à Gaza. 

« Les allégations soulèvent de graves questionnements et l’UNWRA doit être redevable et a pris des mesures concrètes. Mais il est inutile et irresponsable dans le contexte gravissime de cette crise humanitaire à Gaza d’alourdir encore la punition collective dont souffrent 2,2 millions de personnes dont la moitié sont des enfants. L’aide humanitaire à large échelle doit rentrer et non être suspendue »

Béatrice Vaugrante

Directrice générale d’Oxfam-Québec

152 membres du personnel de l’UNRWA ont déjà été tués et 145 installations de l’UNRWA ont été endommagées par les bombardements. L’UNRWA est la plus grande agence humanitaire à Gaza et sa distribution d’aide humanitaire ne peut pas être remplacée par d’autres agences travaillant à Gaza. Si les suspensions de financement ne sont pas annulées, nous pourrions assister à un effondrement complet de la réponse humanitaire déjà limitée à Gaza.

 Avec environ un million de Palestiniennes et Palestiniens déplacés réfugiés dans ou autour de 154 abris de l’UNRWA, l’agence et les organisations humanitaires ont continué à travailler dans des circonstances presque impossibles pour fournir de la nourriture, des vaccins et de l’eau fraîche. Les pays qui suspendent les fonds risquent de priver davantage les Palestiniens de la région de nourriture, d’eau, d’assistance et de fournitures médicales essentielles, d’éducation et de protection.

Nous exhortons les États donateurs à réaffirmer leur soutien au travail vital accompli par l’UNRWA et ses partenaires pour aider les Palestiniennes et Palestiniens à survivre à l’une des pires catastrophes humanitaires de notre époque. Les pays doivent annuler ces suspensions de financement, respecter leurs devoirs envers le peuple palestinien et accroître l’aide humanitaire aux civils qui en ont cruellement besoin à Gaza et dans la région.

 

Organisations signataires :

  • War Child Alliance
  • ActionAid
  • Norwegian Refugee Council
  • Diakonia
  • Oxfam
  • Première Urgence Internationale
  • Médecins du Monde France, Spain, Switzerland, Canada, Germany
  • Danish Refugee Council
  • Johanniter International Assistance
  • The Association of International Development Agencies – Aida
  • Humanity & Inclusion/ Handicap International (HI)
  • INTERSOS
  • CCFD-Terre Solidaire
  • International Council for Voluntary Agencies
  • Norwegian People’s Aid
  • Plateforme des ONG françaises pour la Palestine
  • Norwegian Church Aid
  • DanChurchAid
  • American Friends Service Committee
  • Caritas Internationalis
  • Save the Children

 

flècheJe signe la pétition appelant à un cessez-le-feu

Vous avez une demande média?

portrait de Victoria AmigoVictoria Amigo
Agente des relations médiatiques et publiques

Téléphone: 514 606-4663 
Courriel : victoria.amigo@oxfam.org

Célébrons le mois de l'histoire des Noirs

X
Skip to content