barre
English

29 avril 2021 – Alors que l’Inde connaît une terrible vague de décès dus au coronavirus et que ses hôpitaux ne parviennent pas à répondre à la demande de traitement, Oxfam fournit sur place une réponse d’urgence et lance un appel de 2 millions de dollars pour financer son intervention.

L’épidémie de COVID-19 dans le pays a atteint des proportions dramatiques : on recense ainsi plus de 350 000 cas par jour au cours de la dernière semaine d’avril. Plusieurs médias ont expliqué que la pénurie de matériel et d’oxygène pousse de nombreuses personnes vulnérables à se tourner vers le marché noir, où le prix de certains médicaments et équipements a grimpé en flèche. Dans ces conditions, les personnes les plus pauvres, dont les travailleurs migrants et les autres personnes incapables de travailler ou de se payer nourriture et soins de santé sont les plus touchées.

« Des gens meurent littéralement dans la rue, dans des stationnements ou chez eux, indique le directeur général d’Oxfam en inde, Amitabh Behar.  Je pense qu’il n’y a personne ici qui ne connaisse pas des amis, de la famille ou des collègues ayant été malades. Le pays est uni dans une attente effroyable. »

Oxygène et équipements de protection

Oxfam en Inde a déployé des équipes dans cinq des États les plus durement frappés. L’organisation s’y procure des bouteilles d’oxygène et d’autres équipements médicaux pour aider les hôpitaux publics dont les stocks sont désespérément bas. L’équipe se prépare également à fournir des rations alimentaires et une aide en espèces aux travailleuses et travailleurs migrants bloqués et à d’autres groupes marginalisés, ainsi que des stations de lavage des mains dans les espaces publics.  La distribution de masques, de désinfectants et d’autres équipements de protection dans certaines parties de l’État du Maharashtra, dans l’ouest du pays, est déjà entamée. La distribution d’équipements de protection individuelle à 500 agents de santé de première ligne s’y ajoutera dans les prochains jours au Maharashtra, à Delhi, au Karnataka, à Uttar Pradesh et à Chhattisgarh. C’est pour financer ces actions essentielles à la survie de millions de personnes qu’Oxfam en Inde lance aujourd’hui un appel de 2 millions de dollars. Si vous souhaitez aider, vous pouvez faire un don en ligne.

« Il s’agit d’une catastrophe humanitaire de très grande envergure mais qui risque de déboucher sur une catastrophe pire encore dans les mois à venir si rien n’est fait, affirme la coordonnatrice humanitaire d’Oxfam-Québec, Céline Füri. Des millions de personnes ont fui le chômage dans les villes pour se réfugier dans leurs villages dans des conditions de grande précarité et sans accès aux soins. Sans une réponse immédiate, leurs perspectives d’avenir seront extrêmement sombres. »

Comme elle l’a déjà fait au cours des premiers mois de la pandémie l’année dernière et au-delà de l’urgence des derniers jours, Oxfam en Inde a l’intention de :

  • Fournir de la nourriture aux travailleuses et travailleurs migrants bloqués et aux autres personnes vulnérables.
  • Transférer de l’argent liquide aux ménages pauvres, en particulier ceux dirigés par des femmes, pour qu’ils puissent faire face à leurs besoins immédiats ou créer des petites entreprises.
  • Distribuer des kits d’hygiène aux personnes à risque et des équipements de protection aux agents de santé.

La crise démontre la nécessité d’un vaccin

L’Inde est au milieu d’une campagne de vaccination qui a touché plus de 139 millions de personnes, soit moins de 9 % de sa vaste population. Le pays est confronté à la pénurie des ingrédients dont il a besoin pour produire plus de vaccins, et essaie d’importer davantage de doses des pays riches qui produisent et administrent actuellement la plupart des vaccins dans le monde.

Oxfam est membre de l’Alliance en faveur d’un vaccin universel : un vaccin sans brevet, produit en masse, distribué équitablement et mis à disposition gratuitement, pour chaque individu, riche ou pauvre, dans chaque pays. Sans ce vaccin, le monde risque d’être confronté à davantage de situations comme celle que nous observons en Inde, à davantage de mutations du virus et à davantage de pauvreté, car les pays à revenu faible et intermédiaire peinent à vacciner leur population. Une pétition en faveur de vaccins et traitements accessibles à toutes et tous est disponible ici.

Vous pouvez aider la population indienne à survivre au COVID-19 et lutter contre la pauvreté en soutenant Oxfam aujourd’hui.

Je fais un don

Des porte-paroles sont disponibles pour des entrevues.

Contact médias : Camille Garnier
Agent médias et relations publiques Oxfam-Québec
514 513-0506 | camille.garnier@oxfam.org