pixel Facebook

COVID-19 : Nos actions dans le monde

Il y a déjà plus d’un an que la pandémie a chamboulé nos vies. De Montréal à Rio, de Rome à Kinshasa, la crise du coronavirus n’épargne personne. Pourtant, elle a mis en lumière, de façon brutale, les inégalités de notre monde. Pour plusieurs communautés, la pandémie est une crise par-dessus une autre. Oxfam agit auprès des populations qui en ont le plus besoin à travers le monde.

personne

Soutien à 14,3 millions de personnes

robinet

Installation de 1,09 million de stations de lavage des mains

soin

Appui à 699 centres de santé

pouce en l'air

Distribution de 965 930 trousses d’hygiène 

flècheJe fais un don

Protéger les populations de la maladie

Dès le début de la pandémie, Oxfam était à pied d’œuvre pour identifier et soutenir les populations les plus à risque de contracter le coronavirus. En particulier, les populations ayant un accès difficile à l’eau potable et celles dans des endroits de forte densité, comme les camps de personnes réfugiées ou les personnes déplacées.

Oxfam intervient auprès des populations en :

  • s’assurant qu’elles ont un accès régulier à l’eau potable par la construction de puits et robinets
  • leur fournissant des savons et des produits d’hygiène
  • menant des campagnes de sensibilisation pour encourager les bonnes pratiques d’hygiène.

flècheJe fais un don

Atténuer les « effets secondaires » de la pandémie

Il est estimé que la pandémie pourrait faire basculer un demi-milliard de personnes dans la pauvreté. Le confinement, qui rend plus difficile l’accès aux denrées et aux semences, les pertes d’emploi et les coûts liés aux soins de santé sont autant de facteurs qui peuvent rendre critique la situation de personnes vulnérables.

Au-delà d’apporter de l’eau et du savon aux populations, il est primordial de soutenir les populations les plus vulnérables pour qu’elles puissent s’alimenter et subvenir à leurs besoins de base.

En plus de fournir des denrées essentielles, nous avons également procédé à des transferts en argent pour certaines communautés. Les transferts monétaires permettent d’atteindre des zones difficiles d’accès, de stimuler l’économie locale afin que les communautés subviennent à leurs besoins avec autonomie et dignité.

Par ailleurs, la protection des femmes et des filles est une préoccupation constante lors de nos interventions. Nous nous assurerons de répondre à leurs besoins particuliers et de fournir, par exemple, du soutien pour les femmes à risque de subir de la violence.

Oxfam apporte son soutien aux populations vulnérables

Oxfam travaille dans 68 pays pour répondre à la criseen collaboration avec des partenaires locaux, les ministères de la santé et des agences clés des Nations-Unies. Avec l’appui de nos membres, Oxfam a fourni une aide d’urgence à plus de 14,3 millions de personnes.

  • Au Bangladesh, à Cox’s Bazar où plus de 855 000 Rohingyas vivent dans des camps de fortune, Oxfam a déjà renforcé les mesures préventives notamment en distribution des savons et en installant des stations de lavage des mains pour aider quelque 70 000 personnes réfugiées.

  • En Jordanie, à Zaatari, dans le plus grand camp de personnes réfugiées en provenance de la Syrie au monde, Oxfam a déjà commencé à sensibiliser 2 000 enfants à l’hygiène et à l’importance de se laver les mains. L’objectif serait de desservir 78 000 personnes en eau, hygiène et assainissement.

  • En République démocratique du Congo, Oxfam travaille avec des partenaires pour former des bénévoles afin de fournir des conseils aux communautés locales. Nous fournirons également des kits d’hygiène et mettrons en place des installations de lavage des mains, des points d’eau et des latrines pour soutenir les mesures de distanciation sociale et assurer la sécurité des femmes et des filles.

  • Au Burkina Faso, où 780 000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays, Oxfam travaille actuellement dans certaines des plus grandes zones de personnes déplacées internes pour s’assurer que les communautés d’accueil et les personnes déplacées ont accès à l’eau potable.

  • Au Yémen, après cinq ans de conflit, seulement la moitié des centres de santé du pays fonctionne et environ 17 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Oxfam prévoit d’intervenir en formant des bénévoles en santé communautaire pour sensibiliser la population au virus et aux façons de le prévenir.

  • En Italie, nous avons lancé un appel pour financer des appareils de ventilation pour les hôpitaux italiens et des équipements de protection pour les travailleuses et travailleuses de la santé, tels que des gants. Nous soutenons également les enseignantes et enseignants pour travailler en ligne.

  • À Hong Kong, nous avons donné 110 000 masques ainsi que des désinfectants à l’alcool pour les mains aux personnes qui nettoient les rues et aux communautés défavorisées.

flècheJe fais un don

Faire face à la pandémie dans un camp de personnes réfugiées

camp de réfugiés

Iffat, membre du personnel d’Oxfam, fournit des services dans le camp pendant la pandémie de COVID-19. Camp de personnes réfugiées rohingyas de Cox’s Bazar, Bangladesh.
Photo : Fabeha Monir / Oxfam.

Pour nos équipes sur le terrain, être en première ligne pour faire face à la COVID-19 n’a pas été de tout repos.

Voici Iffat, elle travaille pour Oxfam dans le camp de personnes réfugiées de Kutupalong au Bangladesh. Plus de 600 000 réfugiés Rohingyas y sont entassés dans des conditions très difficiles.

Depuis un an, elle doit s’assurer que les réfugiés suivent les normes d’hygiène comme se laver les mains, respecter la distanciation physique et porter un masque. Iffat est fière de son travail même si ce n’est pas toujours facile.

Heureusement, grâce au soutien de nos membres, nous continuons à apporter à ces populations des trousses d’hygiène et installer des points d’eau permettant de limiter la propagation de la maladie.

      flècheJe fais un don

      Un geste qui change des vies

      En agissant ensemble, nous pourrons continuer à améliorer le quotidien de nombreuses personnes qui doivent surmonter les conséquences de la pandémie. Vous pouvez changer des vies en soutenant les activités d’Oxfam.

      robinet
      25 $

      J’offre un filtre à eau pour toute une famille

      repas
      65 $

      J’offre des repas à une famille pour une semaine

      sceau
      250 $

      J’offre 10 trousses de survie

      flècheJe fais un don

      Célébrons le mois de l'histoire des Noirs

      X
      Share This
      Skip to content